L’échasse blanche

L’échasse est un oiseau des marais et des côtes basses, où la profondeur d’eau est faible. On la trouve très souvent en compagnie de l’avocette. Elle niche en colonie de quelques dizaines de couples où elle est particulièrement bruyante.

Himantopus himantopus Linnaeus,1758

l’échasse blanche fréquente des eaux peu profondes

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Vertébré, Oiseau, Charadriiforme,

Famille des Recurvirostridae.

ETYMOLOGIE :

Himantopus désignait chez les Romains une espèce d’oiseau à longues pattes.

Les Anglais la nomment « black-winged stilt » c’est à dire l’échasse à ailes noires.

Himantopus himantopus

DESCRIPTION :

Taille : l’échasse mesure entre 35 et 40 cm, pour une envergure de 67 à 83 cm. Le bec a une longueur de 6,5 cm et les pattes entre 14 et 17 cm.

Forme, allure : c’est un limicole très fin et mince. Le bec est noir, droit, et très fin. Les pattes sont longues et rouges. Le plumage est en grande partie blanc, avec du noir sur le dessus, sur la tête (plus ou moins selon les individus), et les ailes qui sont noires dessus et dessous. Les immatures sont brun terne au lieu de noir.

L’allure en vol est très caractéristique, avec le cou et les pattes étendus, et les ailes triangulaires, pointues et noires.

l’échasse blanche peut avoir la tête totalement blanche, ou avec une zone noire plus ou moins étendue

Coloration : noir et blanc.

Comportement : c’est un oiseau très bruyant, surtout au moment de la nidification où plusieurs couples constituent une colonie.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Himantopus himantopus

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : C’est une espèce migratrice qui hiverne habituellement en Afrique de l’Ouest tropicale. Elle arrive au printemps entre mars et avril, et repart en automne, entre août et novembre. Elle niche en grand nombre en Espagne, et régulièrement mais pour des effectifs moindres (jusqu’à 5000 couples) en France et en Belgique. En France, les sites de nidification sont d’abord la Camargue et les côtes languedociennes pour plus de 10% de la population nicheuse, mais également les Dombes, la Brenne, la côte Atlantique, la Bretagne, la Baie de Somme, le Pas de Calais, le Nord. De plus en plus d’individus hivernent en France.

C’est une espèce protégée.

Pour se nourrir, l’échasse blanche plonge fréquemment son bec dans l’eau

HABITAT : l’échasse blanche se rencontre dans des zones humides peu profondes, que l’eau soit douce, saumâtre ou marine : lacs, étangs, lagunes, baies, zone intertidale, marais salants. Elle s’aventure souvent dans la végétation.

Contrairement à l’avocette, l’échasse s’aventure volontiers dans la végétation.

PÉRIODE D’OBSERVATION : les adultes migrateurs sont présents d’avril à novembre.

Échasse blanche

BIOLOGIE :

Alimentation : l’échasse se nourrit d’insectes, de crustacés, de larves aquatiques. Elle s’alimente surtout en surface près de la végétation, mais peu aussi plonger son bec dans l’eau.

Reproduction : l’échasse niche en colonies constituées d’une à plusieurs dizaines de couples (120 couples sur un seul site observés en 1959). La nidification se déroule entre fin avril et début juin. Le nid est une légère dépression sur le sol, où la femelle pond 3 ou 4 œufs sub-elliptiques à ovales (44 mm x 31 mm), verdâtres ou brun clair ponctués de noirs. Les deux parents couvent durant 25 à 26 jours.

échasse blanche au nid, on peut voir des poussins à droite de l’oiseau posé.

REMARQUES : dans la nature, l’échasse évolue et niche très fréquemment en compagnie de l’avocette.

RÉFÉRENCES :

Couzens, 2006. Identifier les oiseaux par leur aspect, leur comportement et leur habitat. Artemis.

Dubois, Le Maréchal, Olioso & Yésou, 2008. Nouvel inventaire des oiseaux de France. Delachaux & Niestlé.

Flitti, Kabouche,Kayser & Olioso, 2009. Atlas des oiseaux nicheurs de Provence-Alpes-Côte d’Azur, 2009. Delachaux & Niestlé.

Geroudet, 1967. Les échassiers. Delachaux & Niestlé.

Harris, Tucker & Vinicombe, 1992. Identifier les oiseaux. Comment éviter les confusions. Delachaux & Niestlé.

Isenmann,1993. Oiseaux de Camargue. S.E.O.

Jonsson, 1994. Les Oiseaux d’Europe, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Nathan.

Mullarney, Svensson, Zetterström & Grant, 1999. Le guide Ornitho. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1924. Faune de France Illustrée, tome X Vertébrés. Delagrave.

Peterson, Mountfort, Hollom & Géroudet, 1994 (1ère édition en 1954). Guide des Oiseaux de France et d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Vansteenwegen, 1998. L’histoire des oiseaux de France, Suisse et Belgique. Delachaux & Niestlé.

SITES SUR LES OISEAUX :

Oiseaux.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.