Lexique illustré

Retrouvez ici la définition illustrée des termes utilisés sur les fiches présentées sur Quel est cet Animal ? et dans la galerie

 

 

Abdomen : partie postérieure du corps des insectes, qui est divisé en trois, avec la tête et le thorax.

SONY DSC

les 3 parties du corps d’un insecte

Acrosticales (soies) : soies qui se situent sur la partie supérieure du pronotum (thorax) chez les Diptères.

soies acrosticales

soies acrosticales

Androconies : écailles qui forment des tâches ou des bandes sur les ailes de certains papillons mâles et qui diffusent des substances odorantes (bandes androconiales).

SONY DSC

androconies chez Pyronia tithonus

Apex : extrémité d’un organe.

Apical : qui se situe à l’extrémité.

Apode : dépourvu de pattes (ex.: larves apodes de diptères).

larve apode de tipule

larve apode de tipule

Aposématisme : C’est le fait d’arborer des couleurs en signe de nocivité : c’est le cas de la zygène de la filipendule. Voir aussi Mimétisme batésien et mimétisme müllérien.

Aptère : dépourvu d’ailes

Aréole : petite cellule pentagonale dans l’aile de certains insectes.

aréole chez un Ichneumonidae

aréole chez un Ichneumonidae

Arista : L’arista est un élément de l’antenne des Diptères Brachycères (les mouches). Celle-ci possède 3 articles dont le dernier porte une sorte de flagelle, l’arista, qui est soit nue, soit pubescente, soit plumeuse selon les espèces.

SONY DSC

antennes de Myathropa florea avec l’arista

Autotomie : capacité de d’auto-mutiler d’une partie du corps pour échapper à un prédateur. Ex. les lézards qui se séparent d’une partie de leur queue, les Opilions qui se séparent d’une patte.

autotomie chez un opilion

autotomie chez un opilion

Balancier : aile antérieure non fonctionnelle et réduite chez les diptères (mouches et moustiques). On l’appelle aussi haltère.

SONY DSC

Les haltères sont bien visibles chez les tipules

Bande faciale : bande longitudinale de couleur sombre qui marque la face de certains diptères (Syrphidae en particulier).

bande faciale d'éristale

bande faciale d’éristale

Basicosta : petite écaille visible à la base de l’aile chez certains Diptères Brachycères (mouches)

Bulbe copulatoire : chez les araignées mâles, les testicules ne sont pas en connexion directe avec l’organe copulateur. Celui-ci est constitué par deux bulbes copulatoires portés à l’avant du corps par les pédipalpes. Le mâle dépose d’abord son sperme sur une toile spéciale dite « toile spermatique » et remplit ensuite ses bulbes copulatoires un peu comme une pipette. Lors de l’accouplement, le mâle insère le bulbe copulatoire dans l’orifice génital de la femelle.

Bulbes copulatoires

Bulbes copulatoires chez Clubiona sp.

Calamistrum : chez  les Araignées Cribellates (voir cribellum), la soie cribellée est cardée par une sorte de peigne composé d’une ou deux rangées de poils situés sur le métatarse postérieur. Ce peigne est appelé « calamistrum ».

Cellule : zone d’une l’aile limitée par des nervures.

cellules d'une aile d'abeille

cellules d’une aile d’abeille

cellules de l'aile d'ichneumonidae

cellules de l’aile d’ichneumonidae

Cephalothorax : chez les araignées, partie du corps formée de la fusion de la tête et du thorax. Synonyme de prosome. On parle aussi parfois de bouclier céphalothoracique.

argiope bruennichi11

parties du corps d’une araignée (Argiope bruennichi).

Cerque : on appelle cerques les appendices qui prolongent le dernier segment abdominal, il y en a généralement une paire, mais parfois, comme chez certains éphéméroptères, ils sont 3.

SONY DSC

3 cerques chez un Ephemeridae

Chélicère : première paire d’appendices des araignées. Une chélicère est constituée de deux articles : un article basal qui contient la glande à venin, et un crochet, creux, qui sert à inoculer le venin.

trochosa ruricola06

Claviforme : désigne les antennes renflées à leur extrémité. On parle également d’antennes en massue.

st saturnin d’apt

antennes claviformes chez Iphiclides

Clypeus : chez les hyménoptères, partie de la tête qui se situe entre la face et les pièces buccales.

SONY DSC

Connexivum : chez les Hémiptères Hétéroptères (punaises), le connexivum est la bordure aplatie de l’abdomen qui dépasse latéralement sous les hémélytres. Souvent rayé ou avec des taches, il constitue un critère de détermination pour certaines espèces.

connexivum

connexivum

Coxa : (ou hanche) : (pluriel : coxae) premier article des pattes des insectes et des araignées.

SONY DSC

articles des pattes chez un carabe

Cribellum : Chez certaines Araignées (dites « cribellates »), le cribellum est une sorte de plaque ovale située à l’arrière de l’abdomen, juste en avant des filières. Cet organe perforé produit la soie « cribellée » qui possède de grandes propriétés d’adhérence.

Cuneus : partie apicale et triangulaire de l’aile sclérifiée (corie) de certains Hémiptères Hétéroptères

SONY DSC

parties de l’aile d’un Hémiptère Hétéroptère

Diapause  : La diapause est une période de ralentissement, parfois d’arrêt, dans l’activité ou le développement de certains certains insectes. La diapause est dite imaginale lorsque c’est l’adulte (imago) qui arrête son activité, diapause larvaire, lorsque c’est la larve.

Ectoparasitisme : (ou parasitisme externe ). Se dit d’espèces qui se nourrissent sur la face externe de leur hôte. C’est le cas des pucerons par exemple mais aussi de la larve de la volucelle zonée qui vit sur les larves de frelons.

Elytre : les élytres sont les ailes antérieures sclérifiées (durcies) de certains insectes comme les coléoptères. Ils recouvrent et protègent les ailes postérieures membraneuses et ne servent pas au vol.

SONY DSC

Emergence : moment où apparait l’insecte adulte ou imago, à partir soit du dernier stade larvaire, soit de la nymphe.

Endoparasitisme : (ou parasitisme interne) : concerne les parasites qui se développent à l’intérieur de leur hôte.

Eruciforme : type de larve d’insectes, dont l’allure ressemble à une chenille (eruca en latin). Ces larves sont marcheuses ou mineuses et possèdent généralement des « fausses-pattes ».

larve éruciforme de tenthrède

larve éruciforme de tenthrède

Fausses pattes : chez les larves éruciformes (Lépidoptères, Hyménoptères), en plus des 3 paires de pattes il y a des « fausses-pattes » qui sont des tubercules non articulés, expansions de la cuticule qui se terminent par des crochets.

fausses pattes de la chenille de Tyria jacobaeae

fausses pattes de la chenille de Tyria jacobaeae

Fémur : troisième article des pattes des insectes (après la coxa et le trochanter), c’est généralement le plus long des articles des pattes.

SONY DSC

Filiforme : terme qui désigne les antennes fines et allongées de certains insectes.

antennes filiformes chez Oedemera

antennes filiformes chez Oedemera

Fovéa : chez les Andrenidae, dépression le long du bord interne de l’œil couverte de poils.

fovéas chez Andrena flavipes

fovéas chez Andrena flavipes

Funicule : partie de l’antenne constituée de petits articles et porté par le scape (appelé aussi le fouet ou le flagelle).

SONY DSC

Géniculé : terme qui désigne des antennes coudées (qui se plient comme un genou).

antennes géniculées chez la fourmi camponote

antennes géniculées chez la fourmi camponote

Haltère : voir Balancier

Hémélytre : (ou hémi-élytre) : aile antérieure à demi-sclérifiée des Hétéroptères (punaises).

hémélytre chez Rhaphigaster nebulosa

Holométabole : terme qui désigne les insectes à métamorphose complète. Le cycle de développement à partir de l’œuf commence par une larve qui après plusieurs mues se nymphose (devient une nymphe) d’où émergera l’adulte ou imago.

Homochromie : capacité à se fondre dans son environnement grâce à des motifs de coloration ou à de forme. Par exemple, certains papillons ont la face inférieure des ailes qui imitent l’écorce des arbres, beaucoup de sauterelles ont la même couleur que les végétaux sur lesquels elles vivent, certaines chenilles ressemblent à de petits rameaux.

SONY DSC

Hydrofuge : étymologiquement, « qui repousse l’eau ». Se dit de certains poils d’insectes recouverts d’une substance lipidique et qui permettent aux insectes « patineurs de surface » comme le gerris de se tenir en surface de l’eau. Ces poils hydrofuges « repoussent » l’eau et créent une petite dépression que l’on peut facilement observer.

aquarius paludum03

Imago : L’imago c’est l’adulte de l’insecte : celui qui est apte à se reproduire

Labre : le labre est la lèvre supérieure dans les pièces buccales des insectes.

Lobe basal : partie plus ou moins saillante de l’aile antérieure de certains criquets.

SONY DSC

lobe basal chez un Chorthippus

Lunule : tache colorée en forme de lune que l’on peut voir sur les ailes de nombreux papillons

SONY DSC

Métatarse : tarse des pattes postérieures chez les Insectes.

Mimétisme Batésien : C’est lorsque des espèces inoffensives possèdent une physionomie qui rappelle des espèces nocives ou dangereuses.  Cette adaptation sous-entend que les espèces inoffensives soient moins nombreuses que les espèces nocives ou dangereuses. Dans le cas contraire, les prédateurs percevraient les motifs et couleurs arborés comme comestibles. Exemple : Eristalis intricaria est un diptère (mouche de la famille des Syrphidae) imitant un bourdon.

SONY DSC

Mimétisme müllérien : C’est le fait que deux espèces nocives de familles différentes arborent des motifs similaires (voir aposématique). Cela avantage les deux espèces puisque l’apprentissage des prédateurs se répartit sur les deux espèces.

SONY DSC

Mue : phénomène qui permet aux arthropodes de grandir en se débarrassant de leur tégument devenu trop petit. Chez les insectes, seules les larves muent, les imagos ne grandissent pas.

Nervure : les ailes membraneuses des insectes sont consolidées par des épaississement de la cuticule qui constitue les nervures de l’aile et délimitent des surfaces appelées cellules.

nervure de l'aile d'une andrène

nervure de l’aile d’une andrène

Nymphe : c’est un stade immobile dans le cycle biologique des insectes, entre les stades larvaires et le stade adulte ou imago. Chez les papillons la nymphe s’appelle chrysalide et pupe chez les diptères.

Nymphose : moment où l’insecte passe de l’état larvaire à l’état de nymphe.

Ocelle : œil simple (par opposition aux yeux composés qui comportent un grand nombre d’éléments appelés ommatidies)

SONY DSC

Ocelle : tache ronde en forme d’œil, souvent constitué d’un point entouré de cercles concentriques.

inachis io24

Ocularium : protubérance sur le dessus de la tête des Opilions (Arachnides) qui porte les yeux.

ocularium

Oothèque : étymologiquement « boite à œufs » c’est une membrane organique en forme de coque dans laquelle les blattes et les mantes religieuses déposent leur œufs.

Opisthosome : partie arrière du corps des araignées, séparées par un pédicule de la partie avant, le prosome. L’opisthosome correspond à l’abdomen des insectes.

argiope bruennichi11

Ovipositeur : organe de ponte chez les insectes femelles. Les ovipositeurs peuvent être très développés chez certaines sauterelles et chez certains hyménoptères. Synonyme : Oviscapte.

SONY DSC

Parapluie japonais : instrument destiné à capturer les insectes qui se trouvent dans les branches. Il est constitué d’un carré de tissu ( 80 cm x 80 cm ou 1m x 1m) fixé aux angles sur deux baguettes de bois assemblées en forme de croix. On récupère sur la toile ouverte les insectes que l’on fait tomber des branches en les secouant ou en les frappant avec un bâton. cliquez ici.

Parasite : organisme qui se développe au dépens d’un autre, généralement sans provoquer sa mort.

Parasitoïde : organisme parasite qui provoque la mort de l’hôte.

Parotoïde (glande) : les glandes parotoïdes sont des glandes sous-cutanées des crapauds et des salamandres qui secrètent un venin constitué entre autres d’alcaloïdes. Elles se trouvent sur les cotés de la tête (parotoïde signifie « à coté de l’oreille »), le cou ou les épaules et se présentent comme une zone renflée avec de nombreux pores excréteurs noirs.

glandes parotoïdes (Gl.P) de salamandre

glandes parotoïdes (Gl.P) de salamandre

Pectiné : qui a l’allure d’un peigne. Se dit surtout des antennes de certains coléoptères ou de lépidoptères.

SONY DSC

Pédicelle : resserrement entre le thorax et l’abdomen chez certains insectes, en particulier les Hyménoptères Apocrites. Chez ces derniers, le premier segment abdominal est intégré au thorax, et c’est le deuxième segment abdominal qui est étroit et allongé et qui forme le pédicelle.

pédicelle chez un Sphecidae

pédicelle chez un Sphecidae

Phorésie : se dit d’animaux se servant d’autres pour se faire transporter. Le transporté est appelé phoronte, le transporteur est appelé l’hôte.  En règle général, l’interaction entre les deux espèces s’arrête là ; les deux espèces ayant des mœurs et des régimes alimentaires différents. Parmi les espèces dites « phorétiques », les coléoptères géotrupes et les bourdons sont fréquemment porteurs d’acariens.

SONY DSC

Phytophage : qui se nourrit de végétaux.

Pleurite : partie latérale d’un segment (thorax ou abdomen).

Polyphage : qui se nourrit de plusieurs régimes différents. Se dit de certaines chenilles qui ne sont pas tributaires d’une seule plante.

Pronotum : partie dorsale du premier segment thoracique.

pronotum d'hétéroptère, de coléoptère et d'hyménoptère

pronotum d’hétéroptère, de coléoptère et d’hyménoptère

Propodeum : premier segment abdominal fusionné avec le thorax chez les Hyménoptères Apocrites.

Prosome : partie avant du corps des araignées, qui correspond à la fusion de la tête et du thorax. Le prosome est séparé de l’opisthosome par un pédicule. (synonyme : céphalothorax).

argiope bruennichi11

Pruine ou Pruinosité : pellicule cireuse d’aspect poudreux qui recouvre tout ou partie du corps de certains insectes.

pruinosité chez Libellula depressa

pruinosité chez Libellula depressa

Ptérostigma : petite cellule colorée dans l’aile de certains insectes (odonates, hyménoptères, diptères, etc.).

SONY DSC

Pygidium : dernier tergite abdominal chez les Arthropodes. Le pygidium porte l’anus.

Rostre : type de pièces buccales allongées vers l’avant. Cela peut être un appareil piqueur-suceur comme chez les punaises, ou broyeur comme chez les charançons.

SONY DSC

Scape : premier article long de l’antenne de certains insectes. Les petits articles qui suivent constituent le fouet ou funicule.

SONY DSC

Scrobe : chez les coléoptères curculionidés (charançons) les antennes sont implantées sur le rostre, elles se logent en partie dans des sillons du rostre que l’on appelle les scrobes.

SONY DSC

Scutellum : plaque située en arrière du thorax, bien visible chez les Diptères et les Hyménoptères. Le scutellum est de forme plus moins triangulaire ou en demi-lune. Sa couleur ou la présence et la disposition de soies sont souvent utilisés pour déterminer les espèces. Triangulaire chez les Hémiptères, il porte aussi le nom d’écusson.

Soie : poil long et rigide sur le corps ou les appendices des arthropodes. (voir « soies acrosticales »)

Spermatophore : étui ou capsule contenant les spermatozoïdes et produits par les glandes génitales annexes chez de nombreux groupes zoologiques. Cette structure permet la conservation des spermatozoïdes en vue de fécondations futures.

Stabilimentum : structure de soie bien visible qui se superpose à la toile de certaines araignées. De forme variable selon les espèces cette structure pourrait jouer un rôle de camouflage de la toile et de l’araignée.

stabilimentum d'épeire fasciée

stabilimentum d’épeire fasciée

Sternite : partie ventrale d’un segment (thorax ou abdomen)

SONY DSC

Tache cardiaque : certaines araignées présentent sur le dessus de l’opisthosome une tache contrastée, appelée tache cardiaque car elle se situe au-dessus du cœur.

Tarse : partie terminale de la patte des insectes, constitué d’un nombre variable de segments.

SONY DSC

Tegmen (pluriel : tegmina) : aile antérieure durcie de certains insectes (Orthoptères).

SONY DSC

Tegula (Tegulae) : les tegulae se trouvent à la base des ailes de certains insectes, elles ont l’aspect d’une écaille ou d’une petite protubérance.

tegula chez Ancistrocerus

tegula chez Ancistrocerus

Tergite : partie dorsale d’un segment (thorax ou abdomen).

Thorax : deuxième partie du corps des insectes, entre la tête et l’abdomen. Il se divise en trois : prothorax à l’avant, puis mésothorax et métathorax. Chaque partie porte une paire de pattes.

SONY DSC

Tibia : article de la patte des insectes qui succède au fémur et qui porte le tarse.

SONY DSC

Trochanter : deuxième article des pattes chez les insectes, entre la hanche et le fémur

SONY DSC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *