La zygène de la filipendule

Les plupart des zygènes sont noires avec des taches rouges. Leur nombre et leur disposition permet de reconnaitre les espèces. Quant à la filipendule, on la connait aussi sous le nom de spirée.

Zygaena filipendulae Linnaeus,1758

la zygène de la spirée

Zygaena filipendulae

Zygaena filipendulae

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Zygaenidae

ETYMOLOGIE : Zygaena = « joug terrible » (allusion aux antennes massives) et filipendulae = de la filipendule ou spirée.

DESCRIPTION :

Taille : envergure de 14 à 18 mm

Forme, allure : Cette zygène est l’une des plus courante, sans doute du fait de son éclectisme alimentaire. Les ailes antérieures sont étroites et allongées, noires bleutées avec 6 taches rouges distinctes. Il existe une forme à taches jaunes. Les ailes postérieures sont rouges bordées de noir. Au repos, ces ailes sont allongées le long du corps en toit. La zygène de la filipendule possède de longues antennes noires en massues et une trompe bien développée. Le corps est épais, noir bleuté.

Coloration : papillon noir à tâches rouges

Comportement :  Elle vole assez maladroitement.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

SONY DSC

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : espèce commune, présente dans toute l’Europe

HABITAT : on la rencontre dans de très nombreux milieux, prairies sèches ou humides, endroits riches en graminées.

PÉRIODE D’OBSERVATION : La zygène de la filipendule vole de mai à août.

Zygaena filipendulae

Zygaena filipendulae

BIOLOGIE :

Alimentation : Elle se pose sur les chardons, les scabieuses, les papillionacées, la spirée (Filipendula sp.).

Reproduction : Les femelles pondent leurs œufs par petits groupes sur différents végétaux, et pas obligatoirement sur les plantes hôtes de la chenille. Celle-ci est jaune tachetée de noir. Elle se nymphose dans un cocon jaune fixé sur une plante ou elle hiverne.

couple de zygènes de la filipendule

chenille de la zygène de la filipendule

chenille de la zygène de la filipendule

 

chrysalide de la zygène de la filipendule

chrysalide de la zygène de la filipendule

REMARQUES : La zygène de la filipendule est un papillon aposématique, il se signale comme toxique par une coloration voyante et très reconnaissable. Cette toxicité est due à la présence de cyanure et d’alcaloïdes d’origine végétale. Il s’agit d’un mécanisme de mimétisme müllerien. A la différence du mimétisme batésien (voir la volucelle zonée), qui vise à imiter une espèce dangereuse, le mimétisme müllerien consiste à adopter le même type de coloration signalétique pour différentes espèces toxiques, la pression de prédation nécessaire pour l’apprentissage de la toxicité est ainsi répartie sur plusieurs espèces. Ainsi cette coloration noire tachée de rouge est partagée par plusieurs espèces de zygènes et par l’écaille du séneçon.

la zygène de la filipendule

la zygène de la filipendule

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Bellmann, 2007. Insectes d’Europe. Artémis.

Chinery, 1973. A field guide to the Insects of Britain and Northern Europe. Collins.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Dierl & Ring, 2009. Guide des Insectes. Delachaux & Niestlé.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Dardenne et al., 2008. Papillons de Normandie et des Iles Anglo-Normandes.

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave.

Waring & Townsend, 2004. Field Guide to the Moths of Great Britain and Ireland (première édition en 2003).

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de Poitou-Charentes

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Butterflies and moths of Switzerland

Hantsmoths – The moths of Hampshire and Isle of Wight

 

Zygaena filipendulae

Zygaena filipendulae

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.