L’argus bleu

Azurés, Argus, ce sont des petits papillons bleus qui volent assez rapidement de fleur et fleur. Il en existe de nombreuses espèces et les déterminer n’est pas chose aisée.

Polyommatus icarus Rottemburg,1775

L’azuré de la bugrane

L’azuré commun

Polyommatus icarus femelle

Polyommatus icarus femelle

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Lycaenidae

ETYMOLOGIE : Polyommatus = aux nombreux yeux (allusion aux taches sur les ailes) et icarus = de Icare

Polyommatus icarus mâle

Polyommatus icarus mâle

DESCRIPTION :

Taille : L’argus bleu mesure entre 25 et 30 mm d’envergure.

Forme, allure : les sexes sont différents. Le mâle a le dessus des ailes bleu violet clair, elles sont unies avec une fine ligne noire sur tout le bord des ailes et une frange totalement blanche. La femelle est brune avec des reflets bleus et une rangée de tâches oranges au bord des 2 paires d’ailes. La face inférieure des ailes est grisâtre avec une rangée de tâches oranges le long du bord et des points noirs cerclés de blanc.

Coloration : dessus tout bleu chez le mâle, brun à reflets bleus chez la femelle.

Comportement

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Polyommatus icarus

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : C’est sans doute l’espèce de lycènes la plus courante. Il est présent dans toute l’Europe.

HABITAT : L’argus bleu a de grandes capacités d’adaptation à différents milieux.  On le trouve dans des milieux ouverts ou semi-ombragés, c’est un habitué des terrains calcaires chauds et secs : carrières, pelouses calcaricoles, steppes, mais aussi des prairies fleuries et des friches.

PÉRIODE D’OBSERVATION : L’argus bleu vole de fin mars à novembre, il présente 2 à 3 générations par an en Europe du Sud et une seule dans le Nord.

Polyommatus icarus in copula

BIOLOGIE :

Alimentation : Les adultes butinent les papillonacées. La chenille se trouve aussi sur les papillonacées : principalement le lotier corniculé, mais aussi le trèfle, la luzerne, la bugrane.

Reproduction : Les femelles pondent leurs œufs sur les fleurs de la plante-hôte. La chenille mesure 13 mm, elle est vert clair avec une ligne longitudinale dorsale claire, une ligne latérale claire également, et des sortes de motifs striés sur les cotés. Il peut y avoir une, deux ou trois générations par an et ce sont les chenilles qui hivernent.

REMARQUES :

l'azuré commun

l’azuré commun

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2007. Insectes d’Europe. Artémis.

Chinery, 1973. A field guide to the Insects of Britain and Northern Europe. Collins.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Dierl & Ring, 2009. Guide des Insectes. Delachaux & Niestlé.

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Dardenne et al., 2008. Papillons de Normandie et des Iles Anglo-Normandes.

Higgins & Riley, 1975. Guide des Papillons d’Europe. Delachaux & Niestlé. (première édition française en 1971.).

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave. (sous le nom Lycaena icarus)

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de Poitou-Charentes

Papillons Dordogne/Aquitaine

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Butterflies and moths of Switzerland

9 commentaires pour “L’argus bleu

  1. Peu importe dit :

    Cool merci pour ces infos: j’avais un truc en SVT. Par contre, il manque quelques informations: Poids, longévité, milieu de vie où ils se reproduisent… Bref, BYE ! 🙂 <3

  2. Michel dit :

    En ce qui concerne le poids, je crois que peu d’infos sont disponibles, ces petits papillons pèsent quelques mg. Pour la longévité, aucun imago ne dépasse quelques mois, il peut y avoir une, deux ou trois générations par an, et ce sont les chenilles qui hivernent, quelque soit leur stade de développement. Elles se nymphosent puis deviennent des imagos (adultes sexués) au printemps suivant pour la première génération. Pour ce qui concerne les milieux où ils se reproduisent, ce sont toujours des sites bien exposés au soleil et où se trouvent les plantes-hôtes (alimentation des chenilles).
    P.S. j’ai apporté ces modifications sur la fiche.

  3. anonyme dit :

    jusqu’a quan peut-il vivre

    • Michel dit :

      Comme il est dit dans cette fiche ce sont les chenilles qui hivernent. Cela veut dire que les adultes (imagos) meurent à la fin de l’année. Ces petites papillons, et il y a deux ou trois générations par an ne vivent que quelques semaines.

  4. lemlaurie dit :

    Bonjour,
    est que l’ Azuré des mouillères est une autre appellation pour le Polyommatus icarus ?

  5. georges dit :

    vous soulignez le fait que la bordure des ailes est toute blanche mais vous nous présentez ensuite une femelle qui n’a pas les bordures entièrement blanches et qui n’est donc pas un argus bleu …

    • Michel dit :

      Vous avez parfaitement raison, veuillez nous excuser pour cette erreur d’illustration, que je corrige immédiatement. Il s’agissait d’une photo de femelle d’Aricia agestis. Merci de votre regard critique et constructif.
      Michel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.