L’aselle des murs

C’est un cloporte, et par conséquent, un crustacé terrestre. Ils ne sont pas très nombreux parmi cet embranchement à avoir coupé le lien avec le milieu aquatique.

Oniscus asellus

Oniscus asellus

Oniscus asellus

POSITION SYSTÉMATIQUE : Arthropode Crustacé Isopode

Famille des Oniscidae

ETYMOLOGIE :

Oniscus signifie « petit âne » et asellus signifie aussi « petit âne »

en anglais, elle se nomme « common woodlouse » soit pou des bois commun.

l'aselle des murs

l’aselle des murs

DESCRIPTION :

Taille : L’aselle des murs est l’un des plus gros cloportes d’Europe, elle mesure 12 à 18 mm de long, sur 6 mm de  large.

Forme, allure : L’aselle des murs est un crustacé isopode, ce qui signifie que ses pattes sont semblables, en effet, pas de pinces ni de palettes natatoires, mais 7 paires de pattes locomotrices et semblables entre elles. Le corps est aplati dorso-ventralement, gris sombre, plus clair sur les bords, avec des taches de couleur jaune. Les trois lobes frontaux assez bien visibles sont un caractère de reconnaissance de cette espèce. Les flagelles des antennes ont trois sections distinctes. La forme générale du corps est ovale avec un contour continu et régulier.

Coloration : gris sombre, clair sur les bords, mais coloration variable.

Comportement : Bien qu’adaptés à la vie terrestre (ils respirent de l’oxygène gazeux grâce à des pseudo-trachées) les cloportes sont tributaires d’un environnement humide et sombre. En effet à la différence des insectes, leur cuticule n’est pas recouverte de cire hydrophobe et ne les protège que peu de la dessiccation. Leurs mœurs sont nocturnes, et leurs déplacements assez lents.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

isopode

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : Elle est représentée dans toute l’Europe occidentale, et co-existe avec d’autres espèces du même groupe.

HABITAT :  On la trouve dans la litière des feuilles en forêt, dans les jardins (dans le compost en particulier), sous les pierres, les écorces de bois en décomposition.

PÉRIODE D’OBSERVATION : toute l’année

Oniscus asellus

Oniscus asellus

BIOLOGIE :

Alimentation : Ils sont détritivores, consomment de la matière végétale en décomposition.

Reproduction : Les femelles transportent leurs œufs dans une chambre incubatrice ventrale, ce qui est fréquent chez les Crustacés.

Les populations naturelles sont infectées par des bactéries féminisantes du type Wolbachia. Ainsi les mâles génétiques sont transformés en femelles fonctionnelles et les femelles infectées donnent des descendances 100% femelles.

REMARQUES : L’aselle des murs ou cloporte des murs (Oniscus asellus) n’est ni un insecte ni un myriapode (« mille-pattes »), c’est un crustacé, proche parent des crabes, des crevettes et des homards. Il s’agit d’un crustacé totalement terrestre, ce qui constitue une exception dans ce phylum. Une espèce anatomiquement proche vit dans les ruisseaux et porte aussi le nom d’aselle.

RÉFÉRENCES :

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Livory, 2007. Les crustacés isopodes de la Manche. Manche Nature.

McGavin, 2012. Insectes et Araignées (Nature en poche). Larousse.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *