Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.
Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.

Une araignée verte : Micrommata ligurina

Une araignée verte, qui courait dans l’herbe …… Pas besoin de toile pour capturer ses proies, se confondre avec l’environnement et attendre leur passage est la technique adoptée par la Micrommata.

Micrommata ligurina C.L.Koch,1845

Il n’est pas habituel de mettre les initiales des découvreurs/descripteurs d’espèces, mais les Koch sont trois : Carl Ludwig Koch (1778-1857), auteur d’un ouvrage de référence sur les araignées, son fils Ludwig Carl Christian Koch (1825-1908) également éminent naturaliste et Gabriel Koch (1807-1881) sans lien de parenté et plus spécialisé sur les Lépidoptères.

Micrommata ligurina, femelle sur un euphorbe. Autignac (34) 18/04/2019

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Arachnide – Araneae

Famille des Sparassidae

La famille des Sparassidae est essentiellement représentée par des espèces tropicales. Leur allure générale est assez proche de celle des thomises ou araignées-crabes, et les anglo-saxons désignent les Sparassidae sous le nom de « giant crab spiders », les araignées-crabes géantes.

ETYMOLOGIE :

Le nom de genre , Micrommata, signifie « aux yeux petits », et le nom d’espèce ligurina évoque la Ligurie, région littorale du nord ouest de l’Italie qui, prolongeant la Côte d’Azur, s’étend de San Remo à La Speza, avec Gènes comme ville principale.

En anglais les deux espèces du genre Micrommata sont appelées « huntsman spider », les araignées-chasseuses.

Femelle de Micrommata ligurina, on distingue le point noir à l’arrière du céphalothorax. Autignac (34) 18/04/2019.

DESCRIPTION :

            Taille : Les femelles mesurent entre 9 et 14 mm, les mâles sont plus petits, entre 6 et 9 mm.

            Forme, allure : la femelle est une araignée de taille respectable et d’un beau vert vif. Le céphalothorax est un peu plus foncé que l’opisthosome où seule la tache cardiaque est vert foncé. Un point noir à l’arrière du céphalothorax permet de faire la distinction avec Micrommata virescens. Les huit yeux sont disposés en deux rangs, la rangée antérieure est courbée vers l’arrière, la rangée postérieure légèrement courbée vers l’avant. Les yeux sont entourées de poils blancs. Les pattes sont longues, la quatrième paire étant plus longues que les autres. A la différence de M.virescens, la base des pattes est brunâtre (tarses et métatarses).

Les mâles sont brunâtres de couleur assez variable, leur opisthosome présente une bande médiane brun foncé encadrée de deux bandes blanchâtres.

Micrommata ligurina se reconnait aussi aux extrémités brunes de ses pattes. Autignac (34) 18/04/2019.

            Coloration : la coloration suffit presque à la déterminer, la femelle est d’un vert presque fluorescent.

            Comportement : cette espèce ne construit pas de toile pour capturer ses proies, elle les attend bien cachée dans la végétation où elle se confond et les saisit au passage.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Micrommata ligurina, femelle. Le Poujol sur Orb (34) 11/05/2018.

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : c’est une espèce méditerranéenne dont l’aire de répartition s’étend du sud de l’Europe jusqu’au proche Orient et en Asie centrale. En Europe elle a été signalée en France, en Espagne, au Portugal, en Italie, en Grèce, en Bulgarie, en Macédoine, en Croatie, en Roumanie et dans les iles méditerranéennes : Corse, Sicile, Malte, Crète, iles grecques, Baléares. On la rencontre en France au sud d’une ligne allant de la Bretagne aux Alpes maritimes.

HABITAT : il faut la chercher dans la végétation basse, souvent dans des zones où des arbres ou arbustes sont présents. Les prairies humides où cette végétation reste verte sont aussi colonisées.

L’habitat de Micrommata ligurina est caractérisé par une végétation basse herbacée et des arbustes, en milieu méditerranéen.

PÉRIODE D’OBSERVATION : avril à juin pour les mâles, jusqu’en octobre pour les femelles.

BIOLOGIE :

            Alimentation : c’est une espèce qui ne construit pas de toile mais qui reste tapie dans la végétation avec laquelle elle se confond pour attraper des insectes de passage. Elle chasse en plein jour tout en restant amarrée avec un fil de sécurité. Elle se déplace fréquemment de poste en poste.

Micrommata ligurina est particulièrement homochromique dans la végétation encore verte. Autignac (34) 18/04/2019.

Reproduction : lors de la ponte la femelle construit une loge avec des feuilles recourbées attachées avec de la soie. Elle pond dans cette loge et garde les œufs et les jeunes jusqu’à leur dispersion. Les œufs sont verts, ainsi que les juvéniles aux premiers stades de développement. Par la suite en automne ils deviennent bruns et restent ainsi homochromiques avec les herbes sèches.

REMARQUES :

RÉFÉRENCES SUR LES ARACHNIDES :

Canard et Rollard, 2015. A la découverte des araignées. Dunod.

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES ARACHNIDES :

Les araignées de Belgique et de France (Belgique – en français)

The spiders of Europe and Greenland (Danemark – en danois et en anglais)

NMBE World Spider Catalog  

Balades chez les araignées      

Les araignées d’Occitanie   

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Une araignée verte : Micrommata ligurina”