Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.
Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.

La grisette de la vigne

C’est un Miridae assez courant qui malgré son nom ne se nourrit pas que sur les vignes. Alors que les mâles ont des ailes qui les rendent aptes à voler, les femelles ont des ailes réduites et ne volent pas. Malgré cela cette espèce parvient à étendre vers le nord son aire de répartition.

Capsodes sulcatus Fieber,1861

La margotte

Le mâle de Capsodes sulcatus avec les ailes bien développées. Caen (14) 30/06/2014.

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte, Hémiptère, Hétéroptère

Famille des Miridae, sous-famille des Mirinae

ETYMOLOGIE :

Le nom de genre Capsodes vient d’un mot latin signifiant « boite ». Le nom d’espèce sulcatus signifie « creusé de sillons ».

Les anglais l’appellent « bird’s foot trefoil bug », la punaise du lotier corniculé.

La grisette de la vigne n’est pas exclusive en ce qui concerne son alimentation. Caen (14) 26/06/2013.

DESCRIPTION :

Taille : elle mesure entre 6,5 et 7,5 mm pour les mâles et entre 6 et 6,5 mm pour les femelles.

Forme, allure : c’est une punaise allongée, noire avec des marques jaunes ou blanchâtres. Elle porte des cunéus, caractéristiques des Miridae, ils sont jaunes chez cette espèce. Le genre Capsodes a le troisième article antennaire qui ne dépasse jamais le quatrième en taille et le bord postérieur du pronotum qui est droit. Capsodes sulcatus a la face dorsale couverte de poils noirs dressés, et son « collier » n’est pas plus large que le premier article antennaire. Les taches claires (blanchâtres, jaunes, ou orangées) sont situées de chaque coté du front, sur les bords latéraux à l’avant du pronotum, sur une ligne médiane du pronotum, sur l’écusson, sur les cunéus, et sur le bord latéral des cories.

Chez Capsodes sulcatus le « collier » jaune est étroit. Merville Franceville (14)27/06/2013.

Le dimorphisme sexuel est très visible chez cette espèce : les femelles ont les ailes courtes (on les appelle « femelles brachyptères » et elles sont inaptes au vol), et les mâles ont de longues ailes (« mâles macroptères ») et peuvent voler.

Coloration : noir et jaune (de jaune blanchâtre à jaune orangé).

Comportement

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Capsodes sulcatus. Poligné (35) 16/06/2013.

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : elle est présente en Europe de l’ouest avec une sur-représentation le long des côtes. On la trouve dans la France entière. Elle semble étendre son aire de répartition vers le nord, la première observation aux Pays-Bas date de 1979. La colonisation ne peut-être que lente compte tenu du fait que les femelles ne volent pas. Cela pose également la question de sa présence dans les iles, comme à Belle-Ile dans le Morbihan (étude du Gretia).

Chez la femelle de Capsodes sulcatus les ailes sont trop courtes pour le vol. Merville Franceville (14) 27/06/2013.

HABITAT : c’est une espèce que l’on trouve dans la végétation basse des prairies sèches.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de juin à août.

BIOLOGIE :

Alimentation : c’est une punaise polyphage, elle se nourrit sur de nombreux végétaux : séneçon jacobée, plusieurs Fabaceae (vesce, trèfle, lotier corniculé), et elle est signalée comme un ravageur de la vigne. Les juvéniles piquent la tige des bourgeons floraux qui dépérissent.

Une femelle de Capsodes sulcatus. Poligné (35) 16/06/2013.

Reproduction : la ponte a lieu en juin dans des fentes d’écorces ou de piquets de clôture. Ce sont les œufs qui hivernent (diapause embryonnaire). L’éclosion des larves (juvéniles) aura lieu le printemps suivant. Les larves se nourrissent en piquant les bourgeons floraux.

REMARQUES : Capsodes gothicus est une espèce très proche de Capsodes sulcatus, elle s’en distingue par son anneau apical du pronotum (collier) qui est nettement plus épais que le premier article antennaire (il n’est qu’à peine plus épais chez Capsodes sulcatus).

RÉFÉRENCES SUR LES HÉMIPTÈRES :

Wagner E. et H.H.Weber, 1964. Hétéroptères Miridae. Faune de France n°67.

Aukema B. & D.Hermes, 1989. Capsodes sulcatus in Nederland (Hetroptera : Miridae, Mirinae). Entomologische Berichten 49 : 185-187.

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES HÉMIPTÈRES :

Wanzen Europas (Allemagne – en allemand et en anglais)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.