Epistrophe eligans

Cette espèce de syrphe, pourtant commune et aussi voyante qu’une pépite d’or, n’a de nom vernaculaire ni en français, ni en anglais. C’est d’autant plus dommage qu’elle est facile à identifier et aussi facile à photographier.

Epistrophe eligans

Epistrophe eligans

Epistrophe eligans

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte, Diptère, Brachycère

Famille des Syrphidae

ETYMOLOGIE : Epistrophe signifie qui a des bandes sur le dessus et eligans = élégant

DESCRIPTION :

Taille : entre 6,5 et 10 mm

Forme, allure : C’est une mouche de taille moyenne, qui frappe par son aspect brillant et sa couleur bronze doré. Le thorax est foncé avec des reflets métalliques, le scutellum est jaune d’or. L’abdomen noir, présente deux taches jaunes plus ou moins triangulaires sur le deuxième tergite, et une bande transversale jaune sur le troisième. La face est jaune. Les mâles ont les yeux contigus sur le dessus de la tête, chez les femelles ils sont écartés.

Coloration : noir et bronze

Comportement : comme tous les Syrphidae, l’ Epistrophe eligans est capable de vol stationnaire. Les mâles peuvent former des essaims et sont territoriaux vis à vis en particulier de places exposées au soleil.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

caen jp

caen jp

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : c’est une espèce commune, parfois abondante. Il est présent dans l’Europe entière.

HABITAT : ce syrphe apprécie les endroits boisés, parcs, jardins même en ville, bocage, forêts.

PÉRIODE D’OBSERVATION : il est visible de mars à août avec un pic en mai.

Epistrophe eligans

Epistrophe eligans

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes butinent les fleurs de nombreuses plantes. En ce qui concerne les larves , comme chez d’autres Syrphidae elles sont aphidiphages et se nourrissent donc de pucerons sur divers arbres et arbustes : sycomore, aulne, arbres fruitiers, ronce, aubépine etc..

Reproduction

REMARQUES : cette espèce a apporté sa contribution au suivi du réchauffement climatique. Il a en effet été observé que les larves éclosent plus tôt qu’il y a 20 ans.

Epistrophe eligans

Epistrophe eligans

RÉFÉRENCES :

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Ball & Morris, 2013. Britain’s hoverflies. Princeton University Press.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Nature Spot Leicestershire and Rutland

Eakringbirds

Syrphidae Europenses

Syrphidae Polski

Diptera Info

Hoverflies recording scheme

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.