Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.
Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.

La punaise du bouleau

C’est une très jolie punaise verte et rouge que l’on trouve partout en France, et plus particulièrement dans les endroits humides et boisés. Le filet-fauchoir et le piège lumineux sont les meilleurs moyens de faire sa connaissance. Son nom vernaculaire est partagé avec d’autres espèces.

Elasmostethus interstinctus Linnaeus,1758

La punaise du bouleau a la tête et le pronotum ponctués. Amblie (14) 25/07/2014.

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte Hémiptère Hétéroptère

Famille des Acanthosomatidae

Les Acanthosomatidae ressemblent aux Pentatomidae, ils s’en distinguent par une pointe dirigée vers l’avant qui se situe sur le 3ème sternite abdominal, et par leurs tarses à deux articles.

ETYMOLOGIE :

Le nom de genre, Elasmostethus, vient des mots grecs elasmos (ελασμος) qui veut dire « lame » et stethos (στηθος) qui signifie « poitrine, c’est donc « avec une lame sur la poitrine ».

« interstinctus » signifie « aux bords de l’abdomen alternés »

Le nom d’espèce interstinctus » vient du latin et signifie « alterné », selon R.Perrier en référence au bord de l’abdomen noir et jaune alterné.

la punaise du bouleau a l’avant du pronotum rouge foncé. Caen (14) 27/10/2015.

DESCRIPTION :

Taille : elle mesure entre 8 et 11,5 mm

Forme, allure : c’est un Pentatomoidea classique, ceux que les anglais appellent « shieldbugs », les punaises à bouclier, avec un large pronotum. Le pronotum est large également et il atteint la partie membraneuse des ailes. Les tarses ont 2 articles et les antennes en ont 5. La tête est verte et ainsi que la partie antérieure du pronotum, sa partie postérieure est rouge foncé, comme la partie antérieure du scutellum et la partie sclérifiée des ailes antérieures. La tête et le pronotum sont ponctués de noir. Le connexivum est vert. Le bord antérieur du scutellum est aussi large que le bord postérieur du pronotum.

Coloration : vert en brun-rouge

Comportement : elle est attirée par la lumière et vient aux pièges lumineux. C’est une espèce réputée pour dégager une odeur nauséabonde lorsqu’on l’inquiète.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Elasmostethus interstinctus. Caen (14) 26/05/2017.

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : c’est une espèce commune et répandue. On la rencontre dans une grande partie de l’Europe (au sud du 67ème parallèle) et presque toute la France mais rare dans le pourtour méditerranéen. Elle est présente en Amérique du nord.

HABITAT : cette espèce apprécie les zones boisées et humides, les landes boisées, les berges de cours d’eau, le bocage. On la trouve également dans les jardins. Sa répartition est liée aux essences d’arbres sur lesquelles elle se nourrit.

PÉRIODE D’OBSERVATION : visible toute l’année, mais les adultes en diapause hivernale.

la punaise du bouleau a des tarses à 2 articles. Caen (14) 27/10/2015.

BIOLOGIE :

Alimentation : comme la quasi totalité des Pentatomoidea, c’est une espèce qui se nourrit de la sève des végétaux. Ses espèces de prédilection sont les bouleaux, le saule marsault, les aulnes, les peupliers et les noisetiers. Elle pique également les baies des chèvrefeuilles.

Reproduction : les adultes hivernent, ils émergent et se reproduisent au printemps. Les larves se développent sur les mêmes arbres que les adultes (ci-dessus) les adultes de la nouvelle génération apparaissent en août.

vue ventrale de Elasmostethus interstinctus. Caen (14) 27/10/2015.

REMARQUES : Elasmostethus interstinctus est difficile à distinguer d’une autre espèce : Elasmostethus minor. C’est l’examen du pygophore, visible à l’extrémité de l’abdomen en vue ventrale qui fait la distinction.

la punaise du bouleau a la partie sclérifiée des ailes rouge foncé. Caen (14) 25/10/2015.

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Brock, 2017. A photographic guide to insects of southern Europe & the Mediterranean. Pisces Publications.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

RÉFÉRENCES SUR LES HÉMIPTÈRES :

Evans & Edmondson, 2005. A photographic guide to the Shieldbugs and Squashbugs of the British Isles. WGUK.

Lupoli R. & F.Dusoulier, 2015. Les punaises Pentatomoidea de France. Editions Ancyrosoma.

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave.

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)

Nature Spot. Recording the wild life of Leicester & Rutland (UK – en anglais)

Eakringbirds. The website dedicated to Nottinghamshire’s invertebrate fauna (UK – en anglais)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES HÉMIPTÈRES :

British Bugs (UK – en anglais)

(planches des différents stades)

Wanzen Europas (Allemagne – en allemand et en anglais)

Die Familien der Wanzen (Allemagne – en allemand)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.