La méta d’automne

C’est effectivement en automne,  lors de promenades en forêt que l’on croise cette araignée sur son chemin. Ses longues pattes sont le propre des Tetragnathidés.

Metellina segmentata/mengei (Meta segmentata).

Les deux espèces de Metellina ne peuvent être distinguées qu’à l’examen de leurs pièces génitales.

L’épeire réticulée

Metellina segmentata/mengei

Metellina segmentata/mengei

Vous cherchez à identifier une araignée ? Peut-être la trouverez-vous dans la galerie

POSITION SYSTÉMATIQUE : Arachnide Aranéide

Famille des Tetragnathidae

ETYMOLOGIE :

la méta d'automne

la méta d’automne

DESCRIPTION :

Taille : le corps mesure 7 mm

Forme, allure : La méta d’automne a l’abdomen arrondi et un peu allongé, de couleur pâle, dans les tons assez variables rose, crème, verdâtre, gris, et avec des motifs bruns-jaunes et des marques claires. Le cephalothorax est blanc-crème avec une marque centrale sombre en forme de V, de Y ou de « diapason », les branches s’écartant vers les yeux.

Le mâle est plus petit que la femelle, mais proportionnellement il a les pattes plus longues. Les femelles ont les pattes nettement annelées, c’est moins net chez les mâles. Chez les 2 sexes, les poils perpendiculaires sur les pattes sont bien visibles.

Coloration : blanc crème, mais variable.

Comportement

DÉTAILS À VÉRIFIER :

SONY DSC

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : Elle est présente dans toute l’Europe.

HABITAT : C’est une araignée commune, dans les jardins, les bois, les lisières de forêt.

PÉRIODE D’OBSERVATION : elle est présente toute l’année mais surtout visible en fin d’été et en automne, d’où son nom.

BIOLOGIE :

Alimentation : La méta d’automne se nourrit d’insectes de petite taille qui se prennent dans la toile.

Reproduction : La femelle dépose ses œufs dans un cocon sphérique de couleur jaune qu’elle dissimule sous les pierres, sous les feuilles ou dans la mousse.

Meta segmentata/mengei

Meta segmentata/mengei

REMARQUES : La méta d’automne fait partie des araignées qui tissent de grandes toiles (araignées orbitèles). Une particularité de la toile de la méta d’automne est le trou central, sans fils, bien rond. L’araignée se tient au centre de sa toile (plus rarement sous une feuille à proximité), la tête orientée vers le bas, les deux premières paires de pattes étendues vers l’avant, les deux autres en arrière.

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2014. Guide photo des araignées et arachnides d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

McGavin, 2012. Insectes et Araignées (Nature en poche). Larousse.

Reichhoff-Riehm, 1983. Les Insectes. France Loisir. (d’abord édité chez Solar).

Roberts, 2009. Guide des Araignées de France et d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Les araignées de mon jardin

Balade chez les Araignées

Eurospiders.com

Les Araignées de Belgique et de France

Araneae – Spiders of Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.