Le thomise hirsute

C’est une araignée-crabe qui chasse à l’affut des insectes volants lorsqu’ils se posent. Cette espèce, verte avec des poils blancs est parfaitement homochromique sur les plantes pileuses. C’est à la fois l’une des plus grandes espèces de la famille des Thomisidae et l’une des rares à être velue.

Heriaeus hirtus Latreille,1819

L’hériée velue

Le thomise épineux

Heriaeus hirtus

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Arachnide, Araneae

Famille des Thomisidae

ETYMOLOGIE :

Heriaeus n’est pas très documenté, peut-être une contraction de Hericinus qui veut dire hérisson.

hirtus signifie poilu.

le thomise épineux

DESCRIPTION :

Taille : c’est l’une des plus grandes espèces de la famille des Thomisidae, et comme chez presque toutes les araignées, le mâle est nettement plus petit que la femelle, il mesure entre 4 et 5 mm, alors que la femelle en mesure 7 à 9. Le mâle a l’abdomen nettement plus fin que celui de la femelle.

Forme, allure : les Thomisidae font partie avec les Philodromidae de ce que l’on appelle les « araignées-crabes ». Elles ont les pattes 1 et 2 plus longues que les pattes 3 et 4. Chez les Thomisidae, les pattes 1 et 2 ont sensiblement la même taille, chez les Philodromidae, les P2 sont plus longues. Les Thomisidae ont généralement les yeux proéminents et cerclés de blanc.

Le corps et les pattes de Heriaeus hirtus sont vert-clair, avec de longues soies blanches. L’abdomen est vaguement triangulaire et à peine plus long que large, il est plus mince vers l’avant et s’élargit vers l’arrière. Trois lignes blanches divergentes partent de la base de l’abdomen, et sont interrompues par des lignes blanches transversales vers la moitié du corps. Chez les mâles, on distingue des taches rouges au niveau cardiaque sur l’abdomen, elles sont rares chez les femelles. Le sternum est vert et la face ventrale de l’abdomen présente des rangées de points noirs.

Disposition des yeux chez les Thomisidae

Coloration : vert clair et blanc

Comportement :

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Heriaeus hirtus

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : en France, c’est une espèce largement répartie, bien qu’essentiellement méditerranéenne. On la rencontre dans toute l’Europe méridionale, mais jusqu’en Belgique et en Allemagne.

HABITAT : endroits exposés,

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mai à août.

Heriaeus hirtus

BIOLOGIE :

Alimentation : les thomises chassent à l’affut des insectes au moment où ils se posent. Cette espèce est l’une des plus grande de la famille et ses proies sont en proportion : abeilles, guêpes, gros diptères, papillons.

Reproduction :

thomise épineux capturant une abeille

REMARQUES : il existe une espèce très proche : Heriaeus melloteei.

RÉFÉRENCES :

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Le Guellec, 2008. Insectes de Méditerranée. Arachnides et Myriapodes. Edisud.

Bellmann, 2014. Guide photo des araignées et arachnides d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Canard et Rollard, 2015. A la découverte des araignées. Dunod.

Perrier, 1929. La Faune de France Illustrée, tome II, Arachnides et Crustacés. Delagrave.

Roberts, 2009. Guide des Araignées de France et d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Fauna Europaea

Le Monde des Insectes 

La galerie du Monde des Insectes 

Les araignées de mon jardin 

Araneae – Spiders of Europe 

Spiders of North-West Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *