La lycose tarentuline

La lycose tarentuline est l’une des plus grosses espèces d’araignées que l’on rencontre en France. Elle n’en présente pas pour autant un danger particulier même si sa morsure peut-être douloureuse. C’est dans les zones rocailleuses, ensoleillées et peu plantées de la zone méditerranéenne qu’on a le plus de chance de la croiser.

Hogna radiata Latreille,1817

Hogna radiata

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Arachnide, Araneae

Famille des Lycosidae (araignées-loups)

ETYMOLOGIE :

Hogna ?

Et radiata signifie « avec des rayons »

DESCRIPTION :

Taille : c’est une espèce de grande taille, les mâles mesurent entre 10 et 18 mm, et les femelles entre 14 et 25 mm. (les mensurations des araignées sont prises sans les pattes).

Forme, allure : c’est une grosse araignée de couleur brune. Le céphalothorax est brun clair avec deux bandes latérales brun foncé qui sont traversées par des lignes radiales claires. L’opisthosome (abdomen) est marqué de deux petites taches sombres et allongées accolées à un point blanc, et des motifs en forme de chevron vers l’arrière. Les yeux sont disposés sur 3 rangs avec 4 gros yeux disposés en quadrilatère et en-dessous 4 yeux plus petits en ligne.

Disposition des yeux chez les Lycosidae

Coloration : nuances de brun

Comportement : c’est une espèce dite « errante », elle ne construit pas de toile et ne creuse pas de terrier. Elle chasse à vue ses proies et les poursuit.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Hogna radiata

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT :

Cette espèce se rencontre dans le sud de l’Europe, les pays méditerranéen, la moitié sud de la France, mais elle a été observée en Suisse, en Autriche, en Slovaquie et en Ukraine.

HABITAT : elle vit dans des milieux ouverts et chauds à végétation clairsemée. Garrigue. Des sols nus, rocailleux ou sablonneux lui conviennent.

la lycose tarentuline

PÉRIODE D’OBSERVATION : les mâles sont observables de mai à juillet, les femelles jusqu’en octobre.

BIOLOGIE :

Alimentation : c’est une espèce qui chasse à vue des insectes de taille parfois supérieure à la sienne : orthoptères, coléoptères, diptères.

Femelle de Hogna radiata transportant ses jeunes

 

Femelle de Hagna radiata transportant ses jeunes (cliché Jean Philippe Morel)

Reproduction : c’est une espèce dont le cycle est annuel. La femelle pond une centaine d’œufs dans un cocon qu’elle transporte accroché à ses filières comme d’autres Lycosidae. L’éclosion survient au bout d’une vingtaine de jours et les jeunes montent sur le dos de la femelle qui les transporte plusieurs jours avant qu’ils ne se dispersent pour mener une vie solitaire. Ils hivernent à un stade déjà avancé et acquièrent leur maturité sexuelle au printemps suivant.

Hogna radiata

REMARQUES :

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Le Guellec, 2008. Insectes de Méditerranée. Arachnides et Myriapodes. Edisud.

RÉFÉRENCES SUR LES ARACHNIDES :

Bellmann, 2014. Guide photo des araignées et arachnides d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Canard et Rollard, 2015. A la découverte des araignées. Dunod.

Perrier, 1929. La Faune de France Illustrée, tome II, Arachnides et Crustacés. Delagrave. (sous le nom Lycosa radiata)

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES ARACHNIDES :

Les araignées de Belgique et de France (Belgique – en français)

The spiders of Europe and Greenland (Danemark – en danois et en anglais)

Pavouci – Araneae (Tchéquie – en tchèque)

Un commentaire pour “La lycose tarentuline

  1. Mamine dit :

    Une jolie bestiole qu’on voit beaucoup dans le sud Ardèche. Ici on l’appelle lycose de Montpellier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.