L’anax empereur

C’est l’une des plus grandes libellules de notre faune. Elle recherche les eaux stagnantes ou lentes et dotées de végétation abondante, mais c’est l’une des premières espèces d’Odonates à coloniser une pièce d’eau récemment installée, même en milieu urbanisé.

Anax imperator Leach,1815

mâle de Anax imperator

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte, Odonate, Anisoptère

Famille des Aeshnidae

ETYMOLOGIE :

Anax est le nom d’un chef, et imperator veut dire empereur.

En anglais, on l’appelle « emperor dragonfly » ou « blue emperor ».

femelle d’Anax imperator

DESCRIPTION :

Taille : c’est l’une de nos plus grandes libellules, le corps est compris entre 66 et 84 mm, dont 50 à 61 mm pour l’abdomen. L’envergure atteint les 10 cm.

Forme, allure : Anax imperator est une grande libellule au corps allongé et non déprimé. L’abdomen est bleu avec une bande dorsale noire et anguleuse chez les mâles, bleu ou verdâtre chez les femelles. Le thorax et le premier segment abdominal sont verts (jamais bruns ni gris comme chez les autres espèces d’Anax). La face est jaune avec un petit triangle noir devant les yeux.

Coloration : majoritairement vert ou bleu.

Comportement : Les mâles sont territoriaux, ils « patrouillent » sans se poser durant de longues périodes où ils chassent et repoussent les intrus.

Leur vol est caractéristique avec l’abdomen légèrement courbé vers le bas.

On rencontre parfois les mâles loin des étendues d’eau.

Cette espèce est souvent la première à coloniser des pièces d’eau artificielles, parfois un an après leur mise en eau.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Anax imperator

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : c’est une espèce originaire d’Afrique, mais qui a colonisé la majeure partie de l’Europe occidentale. Elle est courante, mais ne se rencontre jamais en nombre important.

HABITAT : c’est une espèce d’étendues d’eau stagnante ou à courant faible, à la végétation abondante, où les larves peuvent se développer : mares, étangs, fossés, bassins. Cette espèce est peu exigeante vis à vis de la qualité de l’eau.

une femelle d’anax empereur prête à pondre

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mars à la fin de l’année en Afrique du nord, d’avril à octobre pour l’Europe de l’ouest, avec un pic de juin à août.

BIOLOGIE :

Alimentation : c’est une espèce prédatrice, les imagos chassent en vol d’autres insectes : diptères, lépidoptères, coléoptères, neuroptères. Les larves aquatiques sont également prédatrices et capturent leurs proies en projetant vers l’avant leur masque préhensile. Leur régime est constitué d’insectes aquatiques, de crustacés, d’annélides, de larves d’amphibiens et d’alevins.

la femelle d’Anax imperator pond dans la végétation aquatique

Reproduction : les accouplements se déroulent de juin à août. La femelle pond seule (c’est une exception pour le genre Anax, chez lequel le mâle reste habituellement avec la femelle lors de la ponte). Pour pondre la femelle se pose sur des plantes aquatiques. Les œufs éclosent au bout de 3 à 6 semaines. Le développement larvaire, dans les plantes aquatiques dure entre 1 et 2 ans.

Anax imperator (ponte)

REMARQUES :

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Brock, 2017. A photographic guide to insects of southern Europe & the Mediterranean. Pisces Publications.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Dierl & Ring, 2009. Guide des Insectes. Delachaux & Niestlé.

Le Guellec, 2008. Insectes de Méditerranée. Arachnides et Myriapodes. Edisud.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Reichhoff-Riehm, 1983. Les Insectes. France Loisirs. (d’abord édité chez Solar).

RÉFÉRENCES SUR LES ODONATES :

D’Aguilar, Dommanget & Préchac, 1985. Guide des Libellules d’Europe et d’Afrique du Nord. Delachaux & Niestlé.

Dijkstra, 2010. Guide des Libellules de France et d’Europe. Delachaux & Niestlé. (première édition française en 2007).

Grand, Boudot & Doucet, 2014. Cahier d’identification des Libellules de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Biotope Editions.

Livory, Sagot, Scolan & Lacolley, 2012. Atlas des Libellules de la Manche. Manche-Nature.

Papazian, 2017. Les Libellules de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Biotope éditions.

Perrier, 1923. La Faune de France Illustrée, tome III, Myriapodes et Insectes Inférieurs. Delagrave.

Réseau des Naturalistes Costarmoricains, 2014. Les libellules des Côtes d’Armor. Ginkgo Editeur.

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)

Nature Spot. Recording the wild life of Leicester & Rutland (UK – en anglais)

Eakringbirds. The website dedicated to Nottinghamshire’s invertebrate fauna (UK – en anglais)   

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES ODONATES :

Libellules des Mauges et du Monde (France – en français)

Dragonfly Pix 

Odonates costamoricains (France – en français)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.