La libellule fauve

Fauves à l’émergence, les mâles deviennent bleus avec l’âge. Cette libellule est l’une des plus courantes.

Libellula fulva

Libellula fulva

Libellula fulva

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Odonate Anisoptère

Famille des Libellulidae

ETYMOLOGIE : Libellula = de balance en grec et fulva = fauve

DESCRIPTION :

Taille : La libellule fauve mesure 42 à 45 mm de longueur totale, l’abdomen seul fait 32 à 38 mm.

Forme, allure : ce sont des libellules de taille moyenne, trapues, avec une tâche brune triangulaire à la base des ailes postérieures.

Coloration :  Les mâles changent de couleur au cours de leur vie : ils sont orangés à l’émergence, puis deviennent bleu-gris puis noircissent. En fait leur corps se recouvre d’une sorte de poudre, une pruinosité noire. Le plus souvent, l’abdomen est donc gris-bleu, avec une tâche noire au niveau du 4ème segment, du à la trace des pattes de la femelle lors de l’accouplement. Les segments 8 à 10 sont noirs. On peut voir une tâche sombre à l’apex de l’aile, le pterostigma, plus visible chez la femelle. Celle-ci est de couleur plus brune avec le thorax roux. Les ailes antérieures ont un trait sombre à la base, les ailes postérieures un triangle sombre.

accouplement de libellules fauves

Comportement : Les mâles sont territoriaux et agressifs, ils surveillent leur territoire et chassent les concurrents à partir d’un poste d’observation.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

libellula fulva10

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : La libellule fauve est une espèce courante, parfois même abondante sur certains sites. On la trouve dans toute l’Europe.

HABITAT : Libellula fulva aime les eaux à courant faible mais avec une végétation abondante sur les berges. Elle apprécie les rivières, les ruisseaux à courant lent, les canaux, les fossés, les bras morts.

PÉRIODE D’OBSERVATION : Elle vole de mai à début août.

BIOLOGIE :

Alimentation

Reproduction : l’accouplement débute en vol, puis le couple se pose sur le sol ou sur des végétaux. Après la séparation, la femelle cherche un endroit propice à la ponte, une surface d’eau dégagée de végétaux.

la libellule fauve

la libellule fauve

REMARQUES :

RÉFÉRENCES :

Chinery, 2004

D’Aguilar, Dommanget & Préchac, 1985. Guide des Libellules d’Europe et d’Afrique du Nord. Delachaux & Niestlé.

Dijkstra, 2010. Guide des Libellules de France et d’Europe. Delachaux & Niestlé. (première édition française en 2007).

Grand, Boudot & Doucet, 2014. Cahier d’identification des Libellules de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Biotope Editions.

Livory, Sagot, Scolan & Lacolley, 2012. Atlas des Libellules de la Manche. Manche-Nature.

Perrier, 1923. La Faune de France Illustrée, tome III, Myriapodes et Insectes Inférieurs. Delagrave.

Réseau des Naturalistes Costarmoricains, 2014. Les libellules des Côtes d’Armor. Ginkgo Editeur.

Libellules de France et d’ailleurs 

Libellules Rhodaniennes

Mes libellules des Mauges et d’ailleurs

Un commentaire pour “La libellule fauve

  1. L'interresée dit :

    Bonjour,
    Je dois rendre un travail pour le vendredi 16 et votre site ma bien aidé

    Merci beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.