Le sympétrum rouge sang

Encore une espèce de libellule chez laquelle les mâles sont rouges et les femelles jaunes, et un autre sympétrum sur le site. Les pattes entièrement noires et l’abdomen renflé en massue permettent de l’identifier.

Sympetrum sanguineum

Le sympétrum sanguin

La libellule rouge de Muller

femelle de Sympetrum sanguineum

femelle de Sympetrum sanguineum

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Odonate Anisoptère

Famille des Libellulidae

ETYMOLOGIE : Sympetrum = abdomen renflé, sanguineum = couleur du sang.

En anglais elle est appelée « ruddy darter ». Darter désigne l’action de se projeter en avant, et ruddy signifie rouge, haut en couleur.

DESCRIPTION :

Taille : longueur du corps comprise entre 34 et 39 mm, envergure entre 50 et 60 mm.

Forme, allure : il s’agit d’un libellule assez petite, dont le corps est rouge chez le mâle et jaune chez la femelle et les mâles immatures. L’abdomen est renflé en massue vers l’extrémité qui porte des marques noires. Les pattes sont totalement noires.

Coloration : rouge ou jaune

Comportement

DÉTAILS À VÉRIFIER :

SONY DSC

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : présente dans toute l’Europe sauf le sud de la Péninsule ibérique et les Pays scandinaves, c’est une espèce assez commune .

HABITAT : présent sur les cours d’eau à courant lent comme en eau stagnante et même les mares temporaires. Apprécie les milieux aquatiques riches en végétation.

PÉRIODE D’OBSERVATION : en France de juin jusqu’en novembre

mâle de Sympetrum sanguineum

mâle de Sympetrum sanguineum

BIOLOGIE :

Alimentation : les libellules chassent en vol d’autres insectes

Reproduction : les œufs sont pondus dans l’eau ou sur le sol humide des berges.

REMARQUES :

le sympetrum rouge sang

le sympetrum rouge sang

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Chinery, 1973. A field guide to the Insects of Britain and Northern Europe. Collins.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Dierl & Ring, 2009. Guide des Insectes. Delachaux & Niestlé.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Reichhoff-Riehm, 1983. Les Insectes. France Loisirs. (d’abord édité chez Solar).

D’Aguilar, Dommanget & Préchac, 1985. Guide des Libellules d’Europe et d’Afrique du Nord. Delachaux & Niestlé.

Dijkstra, 2010. Guide des Libellules de France et d’Europe. Delachaux & Niestlé. (première édition française en 2007).

Grand, Boudot & Doucet, 2014. Cahier d’identification des Libellules de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Biotope Editions.

Livory, Sagot, Scolan & Lacolley, 2012. Atlas des Libellules de la Manche. Manche-Nature.

Perrier, 1923. La Faune de France Illustrée, tome III, Myriapodes et Insectes Inférieurs. Delagrave.

Réseau des Naturalistes Costarmoricains, 2014. Les libellules des Côtes d’Armor. Ginkgo Editeur.

Le Monde des Insectes 

La galerie du Monde des Insectes 

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Nature Spot Leicestershire and Rutland

Eakringbirds 

Libellules de France et d’ailleurs 

Gomphus 

Mes libellules des Mauges et d’ailleurs

2 commentaires pour “Le sympétrum rouge sang

  1. jardindurieu dit :

    bonjour

    j’ai également pas mal de sortes d’odonates et de demoiselles dans mon jardin. je tiens un blog (pas aussi fourni que le votre) mais j’ai peur d’écrire des aneries au niveau de leur identification. pourriez-vous m’aider en mettant des commentaires au niveau de la rubrique « Identification ».
    un grand merci par avance.
    mon blog est visible à : https://ambleteusenature.wordpress.com

    • Michel dit :

      Notre site propose une rubrique « aide à la détermination » que l’on trouve dans la liste des onglets de la page d’accueil. En envoyant une photo et les informations demandées, vous recevrez une réponse rapide.
      Michel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *