La linotte mélodieuse

Carduelis cannabina

Carduelis cannabina

Carduelis cannabina

POSITION SYSTÉMATIQUE : Vertébré Oiseau Passereau

Famille des Fringillidae

ETYMOLOGIE : Les noms latin et vernaculaire de la linotte font référence à 3 plantes différentes : Linotte vient du lin dont elle apprécie les graines, Carduelis = relatif au chardon (mais c’est le nom de genre donné au chardonneret) et cannabina = relatif au chanvre

DESCRIPTION :

Taille : longueur entre 12,5 et 14 cm.

Forme, allure : La linotte a le dos de couleur brune, avec une barre alaire blanche, visible lorsqu’elle s’envole. La queue échancrée se remarque aussi assez bien, avec ses cotés blancs. En période nuptiale, le mâle arbore une calotte et une poitrine rouge bien reconnaissables. La femelle est plus discrète, sans rouge.

Coloration : brun, poitrine rouge chez le mâle.

Comportement : Les linottes dès le printemps se rencontrent en couples, on les voit toujours par deux, et plus car souvent ces couples se regroupent en bandes assez lâches. On est souvent surpris lorsqu’on approche un couple bien visible de faire décoller toute une troupe de ces oiseaux. Le vol est rapide et onduleux.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

linotte mélodieuse

linotte mélodieuse

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT :

HABITAT : Les linottes ne fréquentent que rarement les mangeoires des jardins, elles trouvent leur pitance dans des zones semi-dénudées à la végétation clairsemée comme les dunes ou les vignobles.

PÉRIODE D’OBSERVATION : Les linottes mélodieuses sont des migrateurs partiels, en hiver, nos populations descendent vars le sud et sont remplacées par celles qui viennent du nord. Beaucoup sont sédentaires, en particulier dans le midi de la France.

BIOLOGIE :

Alimentation : Les linottes sont granivores essentiellement, elles aiment les graines de plantes herbacées, de crucifères sauvages ou cultivées, de chardons, les graines des aulnes également. Elles ne dédaignent pas les insectes ou les araignées.

Reproduction : Au printemps les couples se forment, et la femelle seule construit le nid avec des mousses et des herbes, de la laine ou du crin pour tapisser l’intérieur. Le nid est bâti à faible hauteur dans un arbuste ou un buisson. La ponte a lieu entre avril et juillet, elle est constituée de 4 à 6 œufs bleutés avec des tâches rousses. C’est la femelle qui couve seule, pendant 12 à 13 jours, mais ensuite, les 2 parents nourrissent les petits. Les poussins resteront aussi environ 13 jours au nid avant de s’envoler. Il y a aura 2 ou 3 nichées par saison.

Le chant de la linotte s’entend de mars à juillet, il est mélodieux comme l’indique le nom de cet oiseau.

REMARQUES : Pourquoi sont-elles à l’origine d’une expression peu flatteuse : « tête de linotte » ? Il semble que dans les régions où l’on tend des pièges pour capturer ce type de petits passereaux, les linottes reviennent se faire piéger à l’endroit où leurs congénères se sont fait capturer peu auparavant.

Carduelis cannabina

Carduelis cannabina

RÉFÉRENCES :

Couzens, 2006. Identifier les oiseaux par leur aspect, leur comportement et leur habitat. Artemis.

Geroudet, 1972 (1957). Les Passereaux III : des pouillots aux moineaux. Delachaux & Niestlé.

Harrison, 1975. A field guide to the nests, eggs and nestlings of British and European Birds. Collins.

Jonsson, 1994. Les Oiseaux d’Europe, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Nathan.

Mullarney, Svensson, Zetterström & Grant, 1999. Le guide Ornitho. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1924. Faune de France Illustrée, tome X Vertébrés. Delagrave. (sous le nom Acanthis cannabina).

Peterson, Mountfort, Hollom & Géroudet, 1994 (1ère édition en 1954). Guide des Oiseaux de France et d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Les oiseaux de France :  http://www.oiseaux.net/oiseaux/france.html

2 commentaires pour “La linotte mélodieuse

  1. Billaux dit :

    Je viens de voir pour la première fois un couple de linotte mélodieuse
    sur la falaise près du Havre, je ne savais pas quel oiseau c’était et
    j’ai fait des recherches sur internet, peut-être sont-elles en train de
    migrer ?

  2. BRETHENOUX dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    J’ai de la chance : cette année un couple de linotte mélodieuse s’est installé dans le forsythia de mon jardin.
    Je ne connaissais pas ce passereau. Habituée aux mésanges : charbonnière, bleue, nonette, noire, à longue queue, aux chardonnerets, moineaux, merles, (Prunella modularis) accenteurs mouchets, grives, troglodytes….
    Depuis fin mai ils égaient mon jardin.

    1er Juin 2018, Cormenon, 41170 Loir & Cher

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.