Le psilothrix vert

C’est un coléoptère floricole qui appartient à une petite famille, celle des Dasytidae qui ne comporte qu’une trentaine d’espèces en Europe. Il est très commun et reconnaissable à sa coloration verte tirant sur le bleu qui lui a valu sa dénomination vernaculaire de dasyte émeraude.

Psilothrix viridicœrulea Geoffroy,1785

Le dasyte émeraude

le psilothrix vert est une espèce floricole

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte, Coléoptère,

Famille des Dasytidae

ETYMOLOGIE :

Psilothrix vient du grec et signifie « à poils ras », et viridicœerulea veut dire « vert – bleu ».

un dasyte émeraude sur une fleur de marguerite

DESCRIPTION :

Taille : il mesure entre 6 et 10 mm

Forme, allure : c’est un petit coléoptère au corps long et étroit. Le corps est bleu-vert avec des reflets métalliques. Le pronotum a les bords arrondis, il est presque circulaire et fortement ponctué. Les élytres sont carrés à la base, ils sont souples avec des côtes très peu marquées et portent des soies noires dressées. La tête est plus longue que large, avec des yeux ronds. Les antennes avec 11 articles courts sont dentées, les pattes longues et fines.

Coloration : bleu-vert métallique

Comportement : cette espèce se rencontre dans les fleurs.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

marseillan

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : c’est une espèce présente dans toute l’Europe de l’Ouest. On la rencontre partout en France où elle est commune.

HABITAT : c’est une espèce floricole, on la trouve dans les prairies grasses, les haies, les bords de chemins, les lisières de bois.

PÉRIODE D’OBSERVATION : avril à juillet.

BIOLOGIE :

Alimentation : l’adulte se nourrit en grignotant les étamines de nombreuses fleurs : renoncules, pissenlits etc. .

couples de psilothrix sur des fleurs d’euphorbe

Reproduction : Les larves se nourrissent d’abord d’insectes morts, puis creusent des galeries dans les tiges de certaines plantes (Eryngium, Ferula, Magydaris, Carlina, Cirsium etc.). La nymphose a lieu dans ces galeries dont l’imago émerge le printemps suivant.

couple de psilothrix verts

couple de psilothrix verts

REMARQUES :

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

RÉFÉRENCES SUR LES COLÉOPTÈRES :

Martiré D. & F.Merlier, 2017. Guide des plus beaux Coléoptères. Belin.

Mériguet & Zagatti, 2016. Coléoptères du Bassin Parisien – Guide d’identification de terrain. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1932. La Faune de France Illustrée, tome VI, Coléoptères 2ème partie. Delagrave. (sous le nom Psilothrix nobilis).

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES COLÉOPTÈRES :

Käfer Europas (Allemagne – en allemand)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.