Le lucane cerf-volant

Le lucane doit son surnom de cerf-volant aux grandes et puissantes mandibules en forme de bois de cerf qui sont l’apanage des mâles. C’est une espèce qui présente un dimorphisme sexuel très spectaculaire.

Lucanus cervus Linné, 1758

Lucanus cervus

Lucanus cervus (photo JP Morel)

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Coléoptère

Famille des Lucanidae

ETYMOLOGIE :

Lucanus est le nom latin de cet insecte (de lucus = le bois) et cervus veut dire « cerf ».

Son nom anglais « stag beetle » signifie « scarabée cerf ».

le lucane cerf volant

le lucane cerf volant (photo JP Morel)

DESCRIPTION :

Taille : c’est l’un des plus grands coléoptères d’Europe, les femelles mesurent entre 25 et 40 mm, les mâles entre 40 et 75 mm. A noter qu’il existe chez cette espèce une large gamme de taille, que ce soit pour la longueur du corps ou celle des mandibules des mâles.

Sur la photo ci-dessous, l’exemplaire de gauche mesure 46 mm (tête + corps) et ses mandibules mesurent 26 mm, l’exemplaire de droite mesure 35 mm avec des mandibules de 14 mm.

dsc01124

Forme, allure : Les mâles et les femelles différent par la taille de leurs mandibules, elles sont normales chez la femelle mais hypertrophiées chez le mâle. Les élytres, lisses, sont brun roux, parfois noirs chez les femelles. La tête, le pronotum et les pattes sont noirs. Les antennes sont coudées, avec les derniers articles en feuillet.

Coloration : brun roux et noir.

Comportement : les lucanes volent surtout le soir, avant la tombée de la nuit. Les mandibules très développées des mâles ne leur servent qu’à se combattre.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

lucanus-cervus

Lucanus cervus

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : le lucane est présent dans toute l’Europe.

HABITAT : vieilles forêts de chênes et autres feuillus, avec la présence de vieilles souches.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mai à août.

femelle de lucane cerf volant

femelle de lucane cerf volant

BIOLOGIE :

Alimentation : les lucanes se nourrissent de la sève qui s’écoule de l’écorce des arbres. Les femelles sont capables avec leurs courtes mandibules pointues de pratiquer les incisions qui amène la sève à suinter, mais les mâles en sont incapables et profitent du travail des femelles.

Reproduction : les femelles pondent dans le sol, à plusieurs dizaines de centimètres de profondeur sur des racines de chênes morts ou moribonds (parfois des hêtres, des tilleuls ou des saules). Dans le bois en décomposition, le développement de la larve dure 5 ans, parfois davantage. Pour se nymphoser, la larve creuse une solide loge ovoïde. L’adulte émergeant, en automne, restera dans cette loge jusqu’en fin de printemps.

combat de mâles de Lucanus cervus

combat de mâles de Lucanus cervus

REMARQUES :

On trouve des mâles de lucanes de tailles différentes et qui présentent des mandibules plus ou moins développées. La forme à mandibules réduites est appelée Lucanus cervus capreolus (capreolus est le nom latin du chevreuil).

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les mandibules du mâles, si elles vous pincent, ne causent pas de douleur intense, par contre, les mandibules coupantes de la femelle peuvent pincer jusqu’au sang. Par conséquent, c’est une espèce à saisir par l’arrière, au niveau des élytres.

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Bellmann, 2007. Insectes d’Europe. Artémis.

Chinery, 1973. A field guide to the Insects of Britain and Northern Europe. Collins.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Dierl & Ring, 2009. Guide des Insectes. Delachaux & Niestlé.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

McGavin, 2012. Insectes et Araignées (Nature en poche). Larousse.

Reichhoff-Riehm, 1983. Les Insectes. France Loisirs. (d’abord édité chez Solar).

Mériguet & Zagatti, 2016. Coléoptères du Bassin Parisien – Guide d’identification de terrain. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1927. La Faune de France Illustrée, tome V, Coléoptères 1ère partie. Delagrave.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes  

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

Les pages entomologiques d’André Lequet  (à lire impérativement).

The beetle fauna of Germany 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *