Le sphinx gazé

Proche cousin du moro-sphinx, il a aussi une allure de colibri et s’observe en vol stationnaire en train de butiner. ses ailes sont presque transparentes.

Hemaris fuciformis

Sphinx du chèvrefeuille

Hemaris fuciformis
Hemaris fuciformis

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Sphingidae

ETYMOLOGIE : Hemaris = de sang, (bordure des ailes) et fuciformis = à la forme de frelon ou de bourdon.

Son nom anglais est « broad-bordered bee hawkmoth » : le sphinx abeille à large bordure.

DESCRIPTION :

Taille : L’envergure du sphinx gazé est de l’ordre de 4,5 cm

Forme, allure : corps trapu et velu. Ailes en grande partie dépourvues d’écailles, elles sont donc presque transparentes, d’où le nom donné au papillon. Seule la bordure externe des ailes est colorée de rouge sombre.

Coloration : Le thorax est brun verdâtre, et l’abdomen avec quatre zones colorées de l’avant vers l’arrière rouge sombre, noire, blanche et noire.

Comportement : comme le moro-sphinx, butine les fleurs en vol stationnaire. Son allure générale en vol rappelle soit un colibri soit un bourdon.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

hemaris fuciformis01

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT :

HABITAT : dans des friches, des pelouses calcaires, des lisières de forêts ou des bois ouverts.

PÉRIODE D’OBSERVATION : Les adultes s’observent de juin à septembre et il n’y a généralement qu’une génération par an.

BIOLOGIE :

Alimentation : La chenille se trouve sur les chèvrefeuilles, les camerisiers et les scabieuses. L’adulte butine les fleurs en volant sur place et de préférence dans des endroits bien exposés au soleil.

Reproduction : la chenille mesure 3,5 cm et arbore une belle couleur vert tendre avec deux lignes dorsales plus claires. Sa face ventrale est brune avec une ligne foncée sur chaque coté.

sphinx gazé

REMARQUES : Au moment de son émergence, l’adulte possède des écailles sur les ailes, mais celles-ci disparaissent avec les premiers battements d’ailes. Cela n’empêche pas ce papillon de voler avec une grande maîtrise, la perte des écailles n’empêche d’ailleurs pas les autres papillons de voler.

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006

Bellmann, 2007

Bellmann, 2008

Chinery, 1973

Chinery, 2004

Chinery, 2005

Dierl & Ring, 2009

Perrier, 1935. Faune de France Illustrée, tome IV.

Carter & Hargreaves, 2008

Waring & Townsend, 2004B

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de Poitou-Charentes

Papillons Dordogne/Aquitaine

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

UK Moths  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 commentaires sur “Le sphinx gazé”