Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.
Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.

L’ibis falcinelle

Il y a quelques années, l’ibis falcinelle était en France une vraie rareté. Il niche aujourd’hui dans plusieurs départements, les effectifs de cette espèce se sont en effet accrus à partir des populations espagnoles. Il appartient à la même famille que la spatule avec laquelle il niche volontiers en colonie.

Plegadis falcinellus Linnaeus,1766

L’ibis falcinelle apprécie les zones humides avec des espaces découverts. Frontignan (34) 24/05/2020.

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Vertébré, Oiseau, Ciconiiforme

Famille des Threskiornithidae

Un ibis falcinelle a capturé un amphibien de belle taille. Frontignan (34) 24/05/2020.

ETYMOLOGIE :

Le nom de genre Plegadis dérive d’un mot grec désignant la faucille. Il en est de même pour le nom d’espèce falcinellus qui cette fois dérive du latin. C’est bien entendu la forme du bec qui est à l’origine de cette appellation.

En anglais il est nommé « glossy ibis », l’ibis brillant.

Le plumage de l’ibis falcinelle a des reflets pourpre et vert. Montels (34) 25/05/2021.

DESCRIPTION :

            Taille : il mesure entre 55 et 65 cm, avec une envergure comprise entre 88 et 105 cm.

            Forme, allure : les ibis sont des échassiers de taille moyenne avec un long bec recourbé vers le bas. Les seules confusions possibles seraient avec l’ibis sacré (Threskiornis aethiopicus), échappé de captivité dans l’ouest et dans le sud est, et avec le courlis cendré (Numenius arquata), l’un et l’autre ont un plumage fort différent. L’ibis falcinelle a le plumage uniformément brun pourpre foncé, avec des reflets verts. Il apparaît sombre, presque noir vu de loin dans la nature. Les pattes, le cou et le bec sont longs. Les pattes sont noires.

            Coloration : brun pourpré foncé.

            Comportement : l’ibis falcinelle vole avec le cou tendu.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Plegadis falcinellus. Frontignan (34) 24/05/2019.

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : c’est une espèce ubiquiste, elle est présente en Amérique du nord, en Afrique, en Europe et en Asie. En Europe l’espèce a subi un déclin important. Il a niché en France (en Camargue) en 1844 pour disparaître ensuite. Il revient progressivement à partir des populations espagnoles qui se sont consolidées. Les couples présents en Camargue sont passés de 14 en 2006 à 365 en 2012. S’il n’est pas rare de le rencontrer au bord des étangs languedociens et en Camargue, sa présence sur le reste du territoire reste exceptionnelle.

Il est migrateur et hivernant et nicheur en Camargue, dans l’Hérault, dans l’Aude, les Pyrénées Orientales et la Loire Atlantique.

Contrairement aux hérons, l’ibis falcinelle vole avec le cou tendu. Montels (34) 25/05/2021.

HABITAT : il vit dans des marais, des lagunes, des zones inondées où la végétation est abondante.

PÉRIODE D’OBSERVATION : toute l’année.

L’ibis falcinelle est rarement isolé. Montels (34) 25/05/2021.

BIOLOGIE :

            Alimentation : sa nourriture est essentiellement constituée d’espèces aquatiques : mollusques, invertébrés, têtards et adultes d’amphibiens (comme on le voit sur ces photos). Il cherche sa nourriture en se déplaçant dans l’eau peu profonde.

En plumage nuptial, la base du bec est bleutée et la face blanche. Montels (34) 25/05/2021.

            Reproduction : la ponte a lieu entre mai et juillet au sein d’une colonie dans les arbres ou les roseaux et où les ibis peuvent côtoyer des spatules et des cormorans. La ponte comprend deux à quatre œufs de couleur gris bleu. L’incubation dure trois semaines, les jeunes s’envolent après un mois et demi, à partir de juin.

Le plumage de l’ibis falcinelle a des reflets métalliques. Frontignan (34) 03/04/2021 (photo Mélanie Laupies).

REMARQUES :

RÉFÉRENCES :

Couzens, 2006. Identifier les oiseaux par leur aspect, leur comportement et leur habitat. Artemis.

Dubois, Le Maréchal, Olioso & Yésou, 2008. Nouvel inventaire des oiseaux de France. Delachaux & Niestlé.

Flitti, Kabouche,Kayser & Olioso, 2009. Atlas des oiseaux nicheurs de Provence-Alpes-Côte d’Azur, 2009. Delachaux & Niestlé.

Harrison, 1975. A field guide to the nests, eggs and nestlings of British and European Birds. Collins.

Isenmann,1993. Les oiseaux de Camargue. SEO ed.

Jonsson, 1994. Les Oiseaux d’Europe, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Nathan.

Mullarney, Svensson, Zetterström & Grant, 1999. Le guide Ornitho. Delachaux & Niestlé.

Olioso, 1996. Oiseaux de Vaucluse et de la Drôme provençale. C.R.O.P. & C.E.E.P

Perrier, 1924. Faune de France Illustrée, tome X Vertébrés. Delagrave.

Peterson, Mountfort, Hollom & Géroudet, 1994 (1ère édition en 1954). Guide des Oiseaux de France et d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Vansteenwegen, 1998. L’histoire des oiseaux de France, Suisse et Belgique. Delachaux & Niestlé.

SITE SUR LES OISEAUX :

Les oiseaux de France

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.