La foulque macroule

Fulica atra

Fulica atra

POSITION SYSTÉMATIQUE : Vertébré Oiseau Gruiforme

Famille des Ralidae

ETYMOLOGIE : Fulica = du nom latin d’un oiseau d’eau, atra = noire

Son nom anglais est « coot ».

la foulque macroule

la foulque macroule

DESCRIPTION :

Taille : environ 40 cm

Forme, allure : Souvent confondue avec une poule d’eau, la foulque macroule (Fulicula atra) en a l’allure générale mais elle est facilement identifiable à son bec et sa plaque frontale blancs (rouges chez la poule d’eau). C’est un oiseau qui apparaît très noir, le corps est gris très foncé, la tête bien noire. Moins souvent à terre que la poule d’eau qui y cherche l’essentiel de sa nourriture, la foulque vient aussi parfois brouter l’herbe.

C’est l’occasion d’observer ses pattes assez étonnantes, de couleur gris-verdâtre et avec de longs orteils indépendants et pourvus de larges lobes, qui en font un nageur rapide.

Coloration : noir et gris foncé.

Comportement : La foulque nage en hochant légèrement la tête, moins « mécaniquement » que la poule d’eau. Elle plonge souvent avec un petit saut hors de l’eau, d’où elle ressort assez vite. Effrayée, elle court à la surface de l’eau en battant des ailes pour s’envoler. On la voit souvent en très grands rassemblements et en eau libre, alors que la poule d’eau préfère des étendues moins vastes, avec des berges touffues où elle peut se cacher.

pattes de la foulque

DÉTAILS À VÉRIFIER :

fulicula atra15

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : On rencontre les foulques dans toute l’Europe.

HABITAT : La foulque aime les étangs, les lacs, les baies peu profondes.

PÉRIODE D’OBSERVATION : on peut les voir toute l’année, c’est un effet un migrateur partiel, mais de nombreuses populations sont sédentaires. L’hiver, elle a tendance à se rassembler dans des étendues d’eau ouvertes.

BIOLOGIE :

Alimentation : les foulques sont herbivores.

Reproduction : La nidification a lieu entre mars et juillet, le nid est construit assez haut dans des roselières, il est fabriqué avec des phragmites. Les poussins, de 6 à 9, quelquefois davantage, ont la tête rouge.

fulicula atra

RÉFÉRENCES :

Couzens, 2006. Identifier les oiseaux par leur aspect, leur comportement et leur habitat. Artemis.

Geroudet, 1972 (1959). Les palmipèdes. Delachaux & Niestlé.

Harris, Tucker & Vinicombe, 1992. Identifier les oiseaux. Comment éviter les confusions. Delachaux & Niestlé.

Harrison, 1975. A field guide to the nests, eggs and nestlings of British and European Birds. Collins.

Jonsson, 1994. Les Oiseaux d’Europe, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Nathan.

Mullarney, Svensson, Zetterström & Grant, 1999. Le guide Ornitho. Delachaux & Niestlé.

Peterson, Mountfort, Hollom & Géroudet, 1994 (1ère édition en 1954). Guide des Oiseaux de France et d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Les oiseaux de France :  http://www.oiseaux.net/oiseaux/france.html

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.