Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.
Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.

Le disparate

C’est un papillon nocturne que l’on peut rencontrer partout en France, sa chenille n’est pas difficile en ce qui concerne son alimentation, à l’inverse les imagos ne se nourrissent pas. Les mâles et les femelles sont très différents, d’où leur nom vernaculaire, seuls les mâles volent aisément et sont attirés par la lumière (et par les phéromones femelles), ils ont été les seuls à se faire photographier.

Lymantria dispar Linnaeus,1758 (ex. Porthetria dispar).

Le bombyx disparate

Le bombyx du saule

La spongieuse

Le mâle du disparate a de belles antennes pectinées. Caen (14) 30/07/2018.

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte, Lépidoptère, Hétérocère,

Famille des Erebidae, sous-famille des Lymantriinae, tribu des Lymantriini.

Chez le disparate, les motifs sont constants mais plus ou moins contrastés. Caen (14) 04/08/2018.

ETYMOLOGIE :

Le nom de genre Lymantria, vient du grec Lymantrios (λυμαντηριος) qui signifie nuisible.

Le nom d’espèce dispar veut dire en latin « différent » en raison du polymorphisme sexuel.

Les anglais l’ont baptisé « gypsy moth ».

Seuls les mâles du disparate volent aisément et sont attirés par la lampe UV du piège. Caen (14) 04/08/2018.

DESCRIPTION :

            Taille : les femelles sont plus grandes que les mâles, leur envergure est comprise entre 32 et 60 mm contre 35 à 50 mm.

            Forme, allure : les mâles ont les ailes en delta au repos. Les ailes antérieures sont de couleur brune avec des lignes transversales sombres et irrégulières en zigzag. Leurs antennes sont plumeuses. Les femelles sont blanc crème avec des antennes filiformes et ne s’écartent guère de leur cocon alors que les mâles volent très bien.

            Coloration : brun avec des lignes brun foncé.

            Comportement : c’est une espèce thermophile.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Lymantria dispar. St Georges de Baroille (42) 25/07/2020.

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : cette espèce est présente dans toute l’Europe et jusqu’au Japon. On la trouve partout en France. Elle a été introduite aux Etats Unis en 1869.

HABITAT : c’est une espèce que l’on trouve dans les forêts de feuillus, avec des endroits clairs et ensoleillés, mais également dans les vergers et des zones urbanisées.

C’est par leurs antennes plumeuses que les mâles de disparate captent les phéromones des femelles. Lavoute-Chilhac (43) 10/08/2020.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mai-juin à septembre.

BIOLOGIE :

            Alimentation : les imagos ne s’alimentent pas.

            Reproduction : il n’y a qu’une génération par an et ce sont les œufs qui hivernent (diapause embryonnaire). Ils sont pondus par paquets sur le tronc ou les feuilles d’arbres appartenant à de nombreuses espèces : bouleaux, aulnes, chênes, hêtres, pommiers, prunelliers, aubépine, saules, peupliers, érables, tilleuls, sorbier, etc…La femelle les recouvre avec des poils brun-jaune et des écailles de son abdomen. Les chenilles éclosent en avril, elles sont noires avec des taches jaunâtres et deux rangées de points colorés le long du dos (bleus à l’avant et rouges à l’arrière). Ce sont des chenilles urticantes. Elles se dispersent en se faisant entrainer par le vent, attachées à un fil de soie. Leur développement dure trois mois et elles atteignent 50 mm, elles se nymphosent fin juin.

Chenilles de Lymantria dispar. Vic la Gardiole (34) 30/05/2021.

 

 

REMARQUES : il arrive que l’espèce pullule et cause d’importantes défoliations.

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

RÉFÉRENCES SUR LES LÉPIDOPTÈRES :

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Henwood & Sterling, 2020. Field guide to the Caterpillars of Great Britain and Ireland. Bloomsbury Wildlife.

Martiré, Merlier & Turlin, 2016. Guide des plus beaux papillons et leurs fleurs favorites. Belin.

Newland, Still & Swash, 2013. Britain’s day-flying moths. Princeton University Press.

Novak & Severa, 1983. Le multiguide nature des papillons d’Europe. Bordas.

Orhant et Wambeke, 2010. Atlas des papillons de nuit du Nord-Pas de Calais. GDEAM.

Robineau, 2011. Guide des Papillons nocturnes de France. Delachaux & Niestlé.

Ulrich, 2020. Hétérocères diurnes. Delachaux & Niestlé.

Waring & Townsend, 2004. Field Guide to the Moths of Great Britain and Ireland (première édition en 2003). British Wildlife Publishing.

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français) 

Les pages entomologiques d’André Lequet (France – en français)

Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)  

SITES SUR LES LÉPIDOPTÈRES :

Lepiforum (Allemagne – en allemand)

Lépi Net (France – en français)

Oreina (France – en français) 

Butterflies and moths of Switzerland (Suisse – en allemand)

Pyrgus. European Lepidoptera and their ecology (Suisse – en anglais et en allemand)

Eggs, Larvae, Pupae and adult butterflies and moths    

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.