La tenthrède limace du rosier

Chaque année, entre fin avril et début mai, ces petits hyménoptères tout noirs apparaissent sur les rosiers. Les adultes ne piquent pas et ne font aucun dégât, par contre les larves s’attaquent aux feuilles de rosiers qu’elles réduisent à l’état de squelette.

Endelomyia aethiops Gmelin,1790

La tenthrède squeletteuse des rosacées

Endelomyia aethiops

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Hyménoptère Symphyte

Famille des Tenthredinidae, sous-famille des Heterarthrinae

ETYMOLOGIE :

Endelomyia

aethiops signifie qui a la face, ou l’air noir. (est à l’origine du nom Ethiopie).

Les anglais l’appellent « rose slug sawfly », donc comme en français, la tenthrède limace du rosier. Le terme « sawfly », ou mouche à scie, désigne tous les Tenthredinidae dont les femelles ont un organe en forme de scie qui leur sert à scarifier le végétal où elles pondent.

la tenthrède limace du rosier

DESCRIPTION :

Taille : de 5 à 7 mm.

Forme, allure : cette espèce a l’allure d’une petite guêpe noire, mais sans « taille de guêpe ». La tête et le corps sont noir brillant. Les ailes sont enfumées avec une gros ptérostigma noir, les antennes sont noires. Les pattes sont également noires, hormis les tibias des pattes 1 et 2 qui sont jaunes.

Coloration : noir brillant

Comportement :

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Endelomyia aethiops

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : cette espèce est présente en Europe de l’Ouest sauf la péninsule ibérique, la Grèce et la Norvège. Elle est également présente en Amérique du Nord.

HABITAT : cette espèce est étroitement liée à la présence de rosiers.

PÉRIODE D’OBSERVATION : avril à juillet.

Endelomyia aethiops

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes butinent et se nourrissent de pollen. Les larves se développent sur les feuilles de rosiers, dont elles broutent la surface, ne laissant que les nervures (on parle de « squelettisation »).

la tenthrède limace du rosier

Reproduction : les femelles pondent sur le bord des feuilles de rosiers, au printemps (avril-mai-juin). L’éclosion des larves a lieu au bout d’une semaine. Elles sont vert jaune translucide, et ont l’allure d’une chenille, mais leur nombre de « fausses-pattes » (8) est supérieur à celui des chenilles de lépidoptères (≤ 5). Elles deviennent plus foncées au cours de leur développement, et elles ont la tête orangée. Leur taille atteint jusqu’à 15 mm. Leur développement dure 4 semaines, durant lesquelles elles se nourrissent des feuilles de rosiers. Elles se nymphosent ensuite dans le sol. Les imagos de la deuxième génération émergent en juillet-août. Ces adultes pondent à leur tour et leurs larves vont hiverner dans un cocon enfoui dans le sol. La nymphose aura lieu au printemps suivant avec émergence des adultes en avril, mai et juin.

On observe très peu de mâles et il semble que cette espèce soit parthénogénétique.

larve de Endelomyia aethiops

REMARQUES :

RÉFÉRENCES :

Fauna Europaea

Le Monde des Insectes  

La galerie du Monde des Insectes  

Nature Spot Leicestershire and Rutland

Bug guide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *