La citronnelle rouillée

C’est un papillon dit « nocturne » aux couleurs vives. On ne peut le confondre avec aucun autre, et il s’invite parfois dans les maisons, attiré par la lumière. Sa chenille est la parfaite réplique d’un petit rameau.

Opisthograptis luteolata Linnaeus,1758

La phalène de l’alisier

Opistograptis luteolata

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte Lépidoptère Hétérocère

Famille des Geometridae, sous-famille des Ennominae

ETYMOLOGIE :

Opisthograptis veut dire « qui a des marques en arrière »

Et luteolata signifie jaunâtre

En anglais, il se nomme « brimstone moth », brimstone désignant le soufre.

la citronnelle rouillée

DESCRIPTION :

Taille : l’envergure est comprise entre 32 et 37 mm. Les femelles sont plus grandes que les mâles. Les individus de la première génération plus grands que ceux de la seconde.

Forme, allure : C’est un papillon de couleur jaune vif. Les ailes antérieures, jaune citron, présentent plusieurs taches de couleur rouille le long de la marge antérieure : deux petites à la base de l’aile, une plus grande en forme de croissant avec le centre clair au milieu de l’aile, et une dernière encore plus grande à l’apex. Deux lignes sombres sinueuses, diffuses et incomplètes traversent l’aile antérieure. Les marges postérieures des ailes antérieures et postérieures sont rayées de roux. Les antennes sont filiformes, les pattes jaunes, rouilles et blanches.

Coloration : jaune vif avec des taches de couleur rouille.

Comportement : c’est une espèce nocturne, attirée par la lumière. On peut la rencontrer également de jour. Au repos, les ailes sont légèrement étalées.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Opisthograptis luteolata

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : il est présent dans toute l’Europe et dans la France entière, c’est une espèce commune.

HABITAT : milieux boisés (bois, forêts) ou ouverts : prairies calcaires, jardins.

PÉRIODE D’OBSERVATION : d’avril à octobre (en deux phases correspondant aux deux générations).

Opisthograptis luteolata

BIOLOGIE :

Alimentation : les chenilles se nourrissent sur de nombreux arbres ou arbustes, en priorité des épineux et des arbres fruitiers. Rarement nombreuses, elles ne causent pas de dégâts notables.

Reproduction : il y a deux générations par an. La chenille est très homochromique avec les écorces des arbres et ressemble à une brindille. Sa couleur varie entre le brun-gris et le vert grisâtre. Elle peut atteindre 33 mm. On la reconnaît à sa capsule céphalique brune et à un tubercule rouge sur le 6ème segment, et contrairement aux autres chenilles de Geometridae, elle possède des fausses pattes assez discrètes cependant. Elle se nourrit sur le noisetier, l’aubépine, le prunellier, le chèvrefeuille et le camérisier, la ronce,le saule marsault, le pommier, le poirier. La nymphose a lieu dans un cocon blanchâtre sur le sol. C’est la nymphe, parfois la chenille à un jeune stade qui hivernent.

la citronelle rouillée

REMARQUES :

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Fauna Europaea

Le Monde des Insectes   

La galerie du Monde des Insectes 

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Nature Spot Leicestershire and Rutland

RÉFÉRENCES SUR LES LÉPIDOPTÈRES :

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Martiré, Merlier & Turlin, 2016. Guide des plus beaux papillons et leurs fleurs favorites. Belin.

Novak & Severa, 1983. Le multiguide nature des papillons d’Europe. Bordas.

Orhant et Wambeke, 2010. Atlas des papillons de nuit du Nord-Pas de Calais. GDEAM.

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave.

Robineau, 2011. Guide des Papillons nocturnes de France. Delachaux & Niestlé.

Waring & Townsend, 2004. Field Guide to the Moths of Great Britain and Ireland (première édition en 2003). British Wildlife Publishing.

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

European Lepidoptera and their ecology 

Butterfies of France

Butterflies and moths of Switzerland

UK Moths

Bristish Lepidoptera

The moths of Hampshire and the Isle of Wight

Eurobutterflies 

Northumberland moths

Norfolk moths

Catalogue of the Lepidoptera of Belgium

Moths and Butterflies of Europe and North Africa  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.