La poliste française

C’est une de nos guêpes familières. La poliste française a deux taches jaunes circulaires dans la partie antérieure de l’abdomen.

Polistes dominula (ex- Polistes gallicus)

La poliste gauloise

Polistes dominula

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Hyménoptère

Famille des Vespidae

ETYMOLOGIE :

Polistes dominula

DESCRIPTION :

Taille : La poliste française atteint facilement 1,5 cm pour les femelles, les mâles et les ouvrières sont plus petits.

Forme, allure : Les polistes ou polistinés sont identifiables à leur abdomen effilé aux deux extrémités, les guêpes « vraies » ou vespinés ont l’abdomen tronqué vers l’avant. Les mâles ont les antennes plus longues avec 13 articles contre 12 pour les femelles. Les antennes ont la base jaune chez le mâle et noire chez la femelle. Les motifs jaunes du thorax et la première bande noire de l’abdomen large avec deux taches jaunes incluses sont caractéristiques de l’espèce, mais il existe d’importantes variations individuelles, et plusieurs espèces proches.

Coloration : guêpes noires et jaunes.

Comportement

DÉTAILS À VÉRIFIER :

SONY DSC

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : La poliste française, malgré son nom, se rencontre dans une grande partie de l’Europe et elle est la guêpe sociale la plus fréquente dans le sud.

HABITAT : On la trouve à peu près partout, prairies, lisières de bois, garrigues.

PÉRIODE D’OBSERVATION :

la poliste française

BIOLOGIE :

Alimentation : Les polistes butinent les fleurs mais y chassent surtout les insectes dont elles se nourrissent.

Polistes dominula

Reproduction : Le nid est construit dans un endroit sec par plusieurs femelles fécondées. Il est fixé sur une tige, une pierre, sous une branche ou un morceau de charpente. Ce nid n’est constitué que d’un seul gâteau, d’une seule rangée de cellules (une cinquantaine au total). Il est fait de papier mâché, de résidus de bois, avec un aspect cartonné. Comme il n’est pas recouvert d’une enveloppe, on peut en voir les cellules hexagonales.

Les polistes emmènent leurs proies vers le nid où des cellules sont consacrées au stockage de la nourriture. Les proies les plus grosses sont découpées avec les mandibules pour être transportées.

REMARQUES :

Polistes dominula

poliste française

Polistes dominula

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Chinery, 1973. A field guide to the Insects of Britain and Northern Europe. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Dierl & Ring, 2009. Guide des Insectes. Delachaux & Niestlé.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

McGavin, 2012. Insectes et Araignées (Nature en poche). Larousse.

Reichhoff-Riehm, 1983. Les Insectes. France Loisir. (d’abord édité chez Solar).

Bellmann, 1999. Guide des Abeilles, Bourdons, Guêpes et Fourmis d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1940. La Faune de France Illustrée, tome VII, Hyménoptères (par Berland). Delagrave.

Zahradnik, 1991. Guide des Abeilles, Guêpes et Fourmis. Les Hyménoptères d’Europe. Hatier.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

BWARS (Bees, Wasps and Ants Recording Society)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *