La milésie frelon

La milésie frelon est la plus grande espèce de Syrphidae en Europe. Son mimétisme avec le frelon d’Europe concerne sa taille et sa coloration, mais également son comportement et les deux espèces peuvent être vues ensemble.

Milesia crabroniformis Fabricius,1775

La milésie faux-frelon

Milesia crabroniformis

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte, Diptère, Brachycère

Famille des Syrphidae

ETYMOLOGIE :

Milesia est emprunté à la mythologie et vient de Miletus, le fils d’Apollon et fondateur de la ville de Milet.

Le nom d’espèce, crabroniformis, signifie « à l’allure de frelon (Crabro) ».

comparaison de taille entre la milésie frelon et une mouche grise

DESCRIPTION :

Taille : c’est la plus grande espèce de Syrphidae en Europe, sa taille varie entre 15 et 27 mm.

Forme, allure : ce syrphe est un très bon mimétique du frelon d’Europe. La partie antérieure du thorax est jaune avec deux taches noires séparées par une bande noire, et la partie postérieure est brun roux avec des bandes noires. L’abdomen est jaune et roux. Les pattes sont majoritairement rousses, en particulier les fémurs, bien développés. Les ailes sont teintées de jaune, et tout spécialement la marge antérieure chez le mâle. La face est jaune et les antennes sont rousses. Il existe chez cette espèce un dimorphisme sexuel, les mâles ont les yeux contigus, ils sont écartés chez les femelles.

Milesia crabroniformis

Coloration : jaune et roux

Comportement : cette espèce est également mimétique du frelon d’Europe dans son comportement : manière de voler et bourdonnement.

Dans les zones boisées, elle vole le plus souvent au niveau du sommet des arbres, et ne descend au niveau du sol que pour s’alimenter et pondre.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Milesia crabroniformis

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : Son aire de répartition s’étend au sud de l’Europe. En France, sa limite nord se situe au niveau de la Bretagne et de la région parisienne. Mais elle a été observée en Belgique, en Suisse, et elle est présente sur le pourtour méditerranéen. Son statut pour les Iles Britanniques est incertain.

C’est une espèce peu commune.

HABITAT : c’est une espèce typique des forêts d’arbres à feuilles caduques (hêtres, chênes) ou persistantes (Quercus ilex, Quercus ruber). On la trouve également dans les maquis et les garrigues. Elle semble avoir une préférence pour la proximité des cours d’eau.

la milésie faux-frelon

PÉRIODE D’OBSERVATION : de juin à octobre, avec un pic de fin-août à septembre.

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes butinent le nectar sur de nombreuses plantes : apiacées, lierre, cirse, sureau, menthe aquatique, scabieuse.

Reproduction : les larves de Milesia se développent dans l’humus ou le terreau, généralement dans des cavités d’arbres pourrissant.

la milésie frelon butinant une Apiacée

REMARQUES :

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Fauna Europaea

Le Monde des Insectes  

La galerie du Monde des Insectes   

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

RÉFÉRENCES SUR LES DIPTÈRES : Haupt, 2000. Guide des Mouches et des Moustiques. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1937. La Faune de France Illustrée, tome VIII, Diptères, Aphaniptères (par Séguy). Delagrave.

Syrphidae Europenses 

Diptera Info

Dipterists Forum

Un commentaire pour “La milésie frelon

  1. Jean Ygnard dit :

    superbes et efficaces ces photos « détails à vérifier »
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *