Le balanin des noisettes

C’est un petit charançon avec un rostre impressionnant ! Présent dans tous les noisetiers !

Curculio nucum

DSC01276

Curculio nucum

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte, Coléoptère

Famille des Curculionidae

ETYMOLOGIE : nucum = des noix

Balanin vient d’un mot grec qui signifie gland

Son nom anglais est « nut weevil », le charançon des noisettes.

SONY DSC

le balanin des noisettes

DESCRIPTION :

Taille : Le balanin des noisettes ne dépasse pas 6 à 9 mm

Forme, allure : Les Curculionidae ont un rostre, qui est plus ou moins long selon les espèces. Chez le balanin des noisettes, il est  particulièrement long, proportionnellement à la taille de l’insecte. Les pièces buccales, adaptées à un régime végétarien se trouvent à l’extrémité de ce rostre. Les antennes, coudées, sont fixées sur le rostre, souvent au milieu comme chez le balanin. Il possède de gros yeux noirs. Le balanin possède des ailes membraneuses sous ses élytres.

Les mâles ont le rostre plus court que les femelles, et leurs antennes sont insérées plus près de l’extrémité du rostre. Le rostre des femelles est presque aussi long que le corps

Coloration : Le corps et les élytres en particulier sont recouverts de petites écailles (les squamules) de couleur brun-jaune, que l’on peut remarquer à la loupe

Comportement :

DÉTAILS À VÉRIFIER :

SONY DSC

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : Le balanin des noisettes est répandu dans toute l’Europe et le Moyen Orient, ainsi qu’en Afrique du Nord.

HABITAT : On le trouve partout où il y a des noisetiers dont les adultes consomment les feuilles. Ils consomment aussi les feuilles d’autres espèces d’arbres feuillus.

PÉRIODE D’OBSERVATION : On les croise d’avril à juillet.

caen jp

Curculio nucum

BIOLOGIE :

Alimentation : feuilles de noisetier et d’autres arbres (fruitiers entre autres).

Reproduction : La femelle perfore des noisettes encore tendres avec son rostre pour y déposer un œuf. La larve dès son éclosion se nourrit de la noisette dans laquelle elle va rester jusqu’à l’automne. Elle fore un trou une fois la noisette tombée au sol et s’enterre pour se nymphoser. Les noisettes qui hébergent la larve de balanin tombent en général avant les autres.

noisette avec trou d’envol du balanin des noisettes

REMARQUES : Le balanin des noisettes est un coléoptère de la famille des Curculionidés, que l’on appelle communément les charançons. Cette famille regroupe de nombreuses espèces dont une bonne partie est considérée comme des ravageurs de cultures. Les Curculionidés comptent environ 60000 espèces dans le monde.

Cuculio nucum (femelle)

 

Curculio nucum (mâle)

RÉFÉRENCES :

Perrier, 1932, Faune de France, tome VI (sous le nom de Balaninus nucum )

Chinery 1973 – Chinery, 2004 – Chinery, 2005

Reichholf-Riehm, 1983

Bellmann, 2007

Dierl & Ring, 2009

McGavin, 2012

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

The beetle fauna of Germany

Entomologie en Alsace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.