La casside de la menthe

Il y a une vingtaine d’espèces de cassides en France. Celle-ci, entièrement verte, est l’une des plus communes. C’est sur la menthe que nous l’avons souvent rencontrée mais elle apprécie aussi d’autres végétaux.

Cassida viridis Linnaeus,1758

La casside verte

Cassida viridis

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte Coléoptère

Famille des Chrysomelidae

ETYMOLOGIE :

Cassida vient du latin Cassis (idis) qui veut dire « casque en métal », il s’agit bien sur d’une allusion à la forme générale de cet insecte.

viridis veut dire « vert ».

En anglais, son nom est « green tortoise beetle ». Le terme « tortoise » correspond aux tortues terrestres et « turtle » aux tortues marines.

la casside de la menthe

DESCRIPTION :

Taille : cette casside mesure entre 7 et 10 mm

Forme, allure : Les cassides ont le corps ovale, aplati mais légèrement bombé. Cassida viridis est entièrement verte en vue dorsale. Le pronotum, très large, recouvre la tête, sa forme est celle d’un demi-cercle avec les bords postérieurs arrondis. Les élytres sont bordés latéralement et présente une ponctuation bien visible, mais irrégulière et sans alignement des points. La vue ventrale est indispensable pour valider l’espèce : le corps est noir, mais l’abdomen est bordé de jaune, les pattes sont vert clair.

Coloration : vert

Comportement : comme de nombreux petits coléoptères les cassides se laissent tomber en catalepsie lorsqu’on les inquiète. C’est particulièrement efficace lorsqu’elles sont sur des orties.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Cassida viridis

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT :

Cette espèce est présente dans la majeure partie de l’Europe, y compris la Grande Bretagne et les Iles de Méditerranée.

HABITAT : endroits humides et riches en végétation.

PÉRIODE D’OBSERVATION : avril à octobre.

la casside verte

BIOLOGIE :

Alimentation : les cassides sont herbivores, elles consomment les feuilles de plusieurs plantes sur lesquelles elles font des perforations nombreuses et de forme irrégulière. Cassida viridis se rencontre sur la menthe (d’où son nom vernaculaire), le chénopode blanc, l’arroche des jardins, la betterave, l’ortie blanche, entre autres.

Cassida viridis in copula

Reproduction : les larves de cassides sont très épineuses, et elles possèdent 2 crochets recourbés à l’extrémité postérieure avec lesquels elles maintiennent leurs déjections qui finissent par les recouvrir totalement.

Ce sont les adultes qui hivernent, dans une touffe d’herbe.

larve de Cassida viridis

REMARQUES :

OUVRAGES DE RÉFÉRENCES :

Chinery, 1973. A field guide to the Insects of Britain and Northern Europe. Collins.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Dierl & Ring, 2009. Guide des Insectes. Delachaux & Niestlé.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

McGavin, 2012. Insectes et Araignées (Nature en poche). Larousse.

Reichhoff-Riehm, 1983. Les Insectes. France Loisirs. (d’abord édité chez Solar).

OUVRAGES SUR LES COLÉOPTÈRES :

Albouy et Richard, 2017. Coléoptères d’Europe. Delachaux et Niestlé.

Perrier, 1932. La Faune de France Illustrée, tome VI, Coléoptères 2ème partie. Delagrave.

la casside de la menthe

LIENS GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)

Nature Spot. Recording the wild life of Leicester & Rutland (UK – en anglais)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

LIENS SUR LES COLÉOPTÈRES :

The Coleopterist (UK – en anglais)

UK Beetle Recording (UK – en anglais)

Kerbtier – Beetle fauna of Germany (Allemagne – en anglais)

Käfer Europas (Allemagne – en allemand)

WCG website of the Watford Coleoptera group (IK – en anglais)

Koleopterologie (Allemagne – en allemand)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.