Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.
Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.

Le criquet ensanglanté

Ce gros criquet très coloré ne vit que dans les zones humides. Ses populations bien que très localisées sont présentes dans toute la France à l’exception de la côte méditerranéenne. Son chant semblable à un cliquetis permet de le découvrir.

Stethophyma grossum Linnaeus,1758 (ex- Mecostethus grossus)

L’œdipode ensanglanté

Le criquet ensanglanté a des carènes latérales subparallèles. Millières (50) 11/09/2021.

POSITION SYSTÉMATIQUE :
Insecte, Orthoptère, Caelifère
Famille des Acrididae, sous-famille des Oedipodinae

ETYMOLOGIE :
Le nom de genre Stethophyma signifie « excroissance sur la poitrine » en raison d’un tubercule conique présent entre les pattes avant (caractère des Oedipodinae).
Le nom d’espèce grossum veut dire « épais ».
En anglais il s’appelle « large marsh grasshopper », « le grand criquet des marais ».

La face inférieure des fémurs postérieurs du criquet ensanglanté est rouge. Millières (50) 11/09/2021.

DESCRIPTION :
     Taille : le mâle, plus petit que la femelle, mesure entre 15 et 25 mm alors qu’elle atteint 26 à 35 mm.
     Forme, allure : c’est un criquet de grande taille dont la couleur est variable, du vert olive au brun, parfois jaune ou vert vif chez les mâles. Les femelles présentent souvent des plages rouges qui sont à l’origine du nom vernaculaire de l’espèce. Le bord antérieur des tegmina est souligné d’une strie jaune. La face inférieure des fémurs postérieurs est rouge. Les tibias postérieurs sont jaunes avec des anneaux noirs et des épines noires. Le pronotum présente une carène médiane, quant aux carènes latérales, elles sont rectilignes et subparallèles, très légèrement divergentes vers l’arrière.

Chez le criquet ensanglanté le bord antérieur des tegmina est jaune. Millières (50) 11/09/2021.

     Coloration : variable, vert-olive, brun, vert vif, jaune.

     Comportement : les mâles comme les femelles volent bien.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Stethophyma grossum. Millières (50) 03/08/2019.

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : cette espèce est présente dans toute l’Europe de l’ouest. On la rencontre dans la France entière sauf en Corse et le long du littoral méditerranéen. Ce sont généralement des populations localisées.
Les effectifs sont en régression en raison de la disparition progressive des zones humides.

HABITAT : on ne le trouve que dans des zones humides : prairies humides, berges, marécages, fossés, tourbières, dans la végétation basse (laiches, joncs, scirpes).

Le criquet ensanglanté est une espèce de zones humides. Robehomme (14) 03/08/2019.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de juin-juillet (occasionnellement plus tôt) à octobre.

BIOLOGIE :
    Alimentation : comme la quasi-totalité des criquets, c’est une espèce phytophage. Elle se nourrit entre autres de carex et de glycérie.
    Reproduction : les femelles pondent leurs œufs dans une oothèque au ras du sol parmi la végétation. Les œufs ont besoin de se trouver dans un endroit humide pour se développer. Il y a cinq stades larvaires avant l’apparition des imagos.

C’est son chant particulier qui permet de localiser le criquet ensanglanté dans la végétation basse. Robehomme (14) 03/08/2019.

REMARQUES :
Le chant est un petit claquement semblable à celui des générateurs de clôtures électriques, qui permet de repérer l’espèce bien qu’il ne soit audible qu’à une faible distance.
Pour écouter le chant du criquet ensanglanté sur le site orthoptera.ch :
C’est une espèce qui subit une forte prédation par les oiseaux, principalement les cigognes et les rapaces.

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :
Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).
Brock, 2017. A photographic guide to insects of southern Europe & the Mediterranean. Pisces Publications.
Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.
Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

RÉFÉRENCES SUR LES ORTHOPTÈRES :
Bellmann & Luquet, 2009. Guide des Sauterelles, Grillons et Criquets d’Europe occidentale. Delachaux & Niestlé.
Dohogne, 2013. Atlas de répartition des Orthoptères, Phasme et Mante de l’Indre. Indre Nature.
Perrier, 1923. La Faune de France Illustrée, tome III, Myriapodes et Insectes Inférieurs. Delagrave. (sous le nom Mecostethus grossus).
Sardet, Roesti & Braud. 2015. Cahier d’identification des Orthoptères de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Biotope Editions.
Stallegger P., 2019. Sauterelles, grillons, criquets, perce-oreilles, mantes et phasmes de Normandie. Invertébrés Armoricains, n°19.

SITES GÉNÉRALISTES :
Le Monde des Insectes (France – en français)
Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)
Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN)
Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES ORTHOPTÈRES :
Pyrgus (Allemagne – en anglais)

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.