Le criquet verte-échine

Moins répandu que le criquet des pâtures ou le criquet marginé, le criquet verte-échine les accompagne localement dans des prairies humides. On peut distinguer ces trois espèces avec un peu d’habitude et en ayant photographié la vue dorsale et le profil.

Le criquet vert-échine

Chorthippus dorsatus (Zetterstedt, 1821)

Chorthippus dorsatus

Chorthippus dorsatus

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte Orthoptère Caelifère

Famille des Acrididae

ETYMOLOGIE :

Chorthippus signifie « cheval des prés » et dorsatus veut dire « du dos ».

En anglais, il s’appelle « steppe grasshopper », le criquet des steppes.

le criquet verte-échine

le criquet verte-échine

DESCRIPTION :

Taille : le mâle mesure entre 14 et 18 mm, la femelle est plus grande, entre 19 et 25 mm.

Forme, allure : Ce criquet appartient au genre Chorthippus, caractérisé par la présence d’un lobe basal sur les tegmina. A la différence du criquet des pâtures, il n’a pas les « genoux » foncés. De plus ses tegmina sont bien développées, elles atteignent ou dépassent l’extrémité de l’abdomen chez les mâles, et elles atteignent l’articulation du genou chez les femelles. La carène du pronotum est divergente aussi bien vers l’avant que vers l’arrière. La nervure radiale est quasiment rectiligne.

Coloration : contrairement à ce qu’indique son nom vernaculaire, il n’est pas toujours vert, il est parfois brun, ou gris-brun.

Comportement

DÉTAILS À VÉRIFIER :

chorthippus-dorsatus

Chorthippus dorsatus

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : c’est une espèce que l’on rencontre du nord de l’Espagne jusqu’au sud de la Scandinavie. Présent dans la France entière, il est rare en Belgique.

HABITAT : ce criquet se rencontre en général dans des prairies grasses, proches de zones humides, mais on peut aussi le croiser dans des terrains secs.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de juillet à septembre.

le criquet vert échine

le criquet vert échine

BIOLOGIE :

Alimentation : tous les criquets sont phytophages.

Reproduction

REMARQUES :

Chorthippus dorsatus

Chorthippus dorsatus

RÉFÉRENCES :

Bellmann & Luquet, 2009. Guide des Sauterelles, Grillons et Criquets d’Europe occidentale. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1923. La Faune de France Illustrée, tome III, Myriapodes et Insectes Inférieurs. Delagrave. (sous le nom Stenobothrus dorsatus).

Le Monde des Insectes  

La galerie du Monde des Insectes 

Orthoptères des Deux-Sèvres

Tela orthoptera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *