La decticelle splendide

C’est l’une des plus belles decticelles de notre faune. On pourrait craindre que ses couleurs contrastées ne la rendent trop visible à ses prédateurs, mais c’est l’inverse, il s’agit d’une coloration cryptique qui la dissimule.

Eupholidoptera chabrieri (ex. Pholidoptera chabrieri).

st saturnin d’apt

Eupholidoptera chabrieri

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte, Orthoptère, Ensifère

Famille des Tettigonidae

ETYMOLOGIE :

« Pholidoptera » signifie, « ailes en forme d’écailles », « chabrieri » est une dédicace à Chabrier ; il ne s’agit pas du compositeur Emmanuel Chabrier, mais de J.Chabrier qui publia en 1822 « Essai sur le vol des Insectes », et auquel, en 1825, Toussaint de Charpentier, qui ne devait pas manquer d’humour, a dédié cette espèce aux ailes atrophiées et qui ne vole pas.

DESCRIPTION :

Taille : le mâle mesure entre 19 et 26 mm, la femelle entre 21 et 30 mm, avec un oviscapte de 18 à 24 mm, légèrement recourbé vers le haut.

Forme, allure : C’est une sauterelle qui mérite bien son nom de decticelle « splendide ». Le corps est vert vif, avec une bande noire qui part de la tête au niveau des yeux, recouvre les cotés du pronotum et recouvre le premier tergite abdominal. La face est jaune avec des points noirs. Le pronotum est vert vif sur le dessus, et ses bords noirs sont bordés de jaune. L’abdomen est vert vif, brun parfois chez certains individus. Le dessous est le plus souvent orangé. Les pattes sont vertes, mais les fémurs postérieurs sont barrés de noir. Les tegmina sont très courts chez le mâle, et recouverts par le pronotum chez la femelle. Cette livrée très contrastée est un exemple de coloration cryptique qui dissimule la silhouette de cette decticelle dans son environnement.

Coloration : vert, noir et jaune.

Comportement :

DÉTAILS À VÉRIFIER :

st saturnin d’apt

Eupholidoptera chabrieri

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : il s’agit d’une espèce méditerranéenne, on la trouve au sud-est de la France, jusqu’au sud de la Suisse au nord et jusqu’en Grèce à l’est.

HABITAT : on trouve cette espèce dans la végétation basse du maquis méditerranéen, les lisières de bois, et les endroits boisés en général.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mi-juillet à septembre.

st saturnin d’apt

la decticelle splendide

BIOLOGIE :

Alimentation : les decticelles ont un régime essentiellement carnivore et se nourrissent surtout d’insectes.

Reproduction : le rapprochement des reproducteurs se fait grâce aux stridulations du mâle. Ce sont les œufs qui constituent la phase hivernante.

REMARQUES :

st saturnin d’apt

Eupholidoptera chabrieri

RÉFÉRENCES :

Haupt, 1993. Guide des Mille-Pattes, Arachnides et Insectes de la région méditerranéenne. Delachaux & Niestlé.

Le Guellec, 2008. Insectes de Méditerranée. Arachnides et Myriapodes. Edisud.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Bellmann & Luquet, 2009. Guide des Sauterelles, Grillons et Criquets d’Europe occidentale. Delachaux & Niestlé.

Le Monde des Insectes  

La galerie du Monde des Insectes  

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Tela orthoptera 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *