La méticuleuse

Meticulosa en latin voulait dire craintive, c’est le deuxième nom vernaculaire de cette espèce qui est bien mérité. Découvert, il s’envole rapidement et se cache très vite dans une anfractuosité.

Phlogophora meticulosa (Linné, 1758)

La craintive

Phlogophora meticulosa

Phlogophora meticulosa

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère Hétérocère

Famille des Noctuidae

ETYMOLOGIE :

Phlogophora en grec signifie qui porte des flammes, et meticulosa en latin veut dire craintive. L’usage qui veut que l’on utilise des racines de même origine, grecque ou latine, pour le nom de genre et le nom d’espèce n’est ici pas respecté.

En anglais, ce papillon s’appelle « angle shades » que l’on pourrait traduire par « nuances angulaires »

la méticuleuse

la méticuleuse

DESCRIPTION :

Taille : c’est une assez grande noctuelle, dont l’envergure est comprise entre 45 et 50 mm, pour une aile antérieure comprise entre 21 et 25 mm.

Forme, allure : la méticuleuse au repos ressemble a une feuille séchée et racornie. Les ailes antérieures sont brun-clair, tirant parfois sur le rose ou le verdâtre, avec au centre une tache triangulaire dont la base est le long de la marge antérieure et la pointe vers le corps. Cette tache, brun-foncé, contient un triangle plus clair. Si les couleurs peuvent varier, le motif reste stable. Le bord externe des ailes antérieur est festonné ce qui renforce la ressemblance avec une feuille morte.

Coloration : nuances de brun.

Comportement : ce papillon peut rester longtemps parfaitement immobile, mais il est très facilement effarouché. Il vole la nuit et il est attiré par la lumière.

C’est une espèce migratrice.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

phlogophora-meticulosa

Phlogophora meticulosa

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : cette espèce est qualifiée de méditerranéo-asiatique », elle est néanmoins présente dans la France entière et dans une large partie de l’Europe.

HABITAT : on rencontre cette espèce dans des milieux variés, boisés aussi bien qu’ouverts, jardins (même en ville) bocage, marais.

PÉRIODE D’OBSERVATION : les imagos volent de mars à novembre.

Phlogophora meticulosa

Phlogophora meticulosa

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes butinent de nombreuses fleurs. La chenille est polyphage, on la trouve entre autres sur l’ortie dioïque, la bruyère, le saule marsault, la fougère mâle, le troène, le pissenlit, le mouron blanc, la patience, la ronce, le chêne, le bouleau.

chenilles de la méticuleuse

chenilles de la méticuleuse

Reproduction : il y a deux générations par an, avec deux pics dans les effectifs, le premier en mai-juin, et le second, plus important, entre août et octobre, avec la deuxième génération renforcée par l’arrivée d’émigrants. Les œufs sont pondus sur les feuilles, soit isolément soit en petits groupes. L’éclosion a lieu une dizaine de jours après la ponte. La chenille s’alimente la nuit et reste cachée dans la journée. Cette chenille est vert vif, parfois jaunâtre ou brunâtre avec une ligne dorsale sombre ponctuée de blanc et des stries obliques sur les cotés du corps. Certains exemplaires sont unis. Elle atteint 40 à 45 mm. La nymphose se déroule à faible profondeur dans le sol, dans un cocon. C’est la chenille qui hiverne.

REMARQUES :

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Bellmann, 2007. Insectes d’Europe. Artémis.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Lepertel & Quinette, 2016. Atlas des papillons de nuit de Basse-Normandie et des Iles Anglo-Normandes. Les noctuelles. GRETIA.

Novak & Severa, 1983. Le multiguide nature des papillons d’Europe. Bordas.

Orhant et Wambeke, 2010. Atlas des papillons de nuit du Nord-Pas de Calais. GDEAM.

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave.

Robineau, 2011. Guide des Papillons nocturnes de France. Delachaux & Niestlé.

Sterry & Mackay, 2004. Papillons.  Larousse.

Waring & Townsend, 2004. Field Guide to the Moths of Great Britain and Ireland (première édition en 2003). British Wildlife Publishing.

Le Monde des Insectes 

La galerie du Monde des Insectes 

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Nature Spot Leicestershire and Rutland

Eakringbirds

6 pattes. Les papillons de la Vienne 

Papillons de l’Indre

Papillons de Poitou-Charentes

Papillons Dordogne/Aquitaine

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Butterflies and moths of Switzerland

UK Moths

The moths of Hampshire and Isle of Wight

Moths and Butterflies of Europe and North Africa 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.