Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.
Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.

Le pinson du nord

Cela n’arrive pas tous les ans, loin s’en faut, mais cette année une bande de pinsons du nord s’est installée dans mon hameau et vient tous les jours prendre sa quote part de graines de tournesol.

Fringilla montifringilla Linnaeus,1758

Le pinson des Ardennes

Un pinson du nord mâle picore au sol. Caen (14) 04/03/2022.

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Vertébré, Oiseau, Passériforme.

Famille des Fringillidae.

Une femelle de pinson du nord reconnaissable à sa bande claire derrière la tête. Caen (14) 05/03/2022.

ETYMOLOGIE :

Le nom de genre, Fringilla, est celui du pinson en latin, et montifringilla, le nom d’espèce veut dire « pinson de montagne ».

Les anglais l’ont appelé « brambling ».

Le mâle du pinson du nord a la poitrine rousse. Caen (14) 10/03/2022.

DESCRIPTION :

      Taille : sa taille est similaire à celle du moineau, 14 à 16 cm pour une envergure de 26 cm.

      Forme, allure : l’allure de ce pinson du nord est assez proche de celle du pinson des arbres. Chez le mâle, la tête, noire en été, est plus ou moins grisâtre en hiver, le dos est noir mais les bordures des plumes sont roussâtres ce qui produit un effet bigarré. La poitrine est rousse. Les rémiges sont noires mais également liserées. La femelle est moins colorée, la tête est brune avec une bande médiane claire.

 

La femelle du pinson du nord est nettement moins colorée que le mâle. Caen (14) 05/03/2022.

      Coloration : noir, roux, brunâtre.

      Comportement : C’est une espèce assez grégaire que l’on voit généralement en bande plus ou moins nombreuse. Il se regroupe en dortoirs nocturnes pouvant atteindre des effectifs considérables.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Fringilla montifringilla. Caen (14) 04/03/2022.

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : Le pinson du nord est une espèce migratrice et hivernante en France. On le rencontre en hiver, avec des effectifs proportionnels à la rigueur climatique. Sa migration vers le sud (Grande Bretagne, Belgique, Suisse, France) concerne des millions d’individus avec des records pour les hivers particulièrement froids : 100 millions en Suisse pour l’hiver 1950-51, 8 millions en Ardèche en 1983-84, 3 millions en 2005, 4 millions à Pau en décembre 2007. En France, il est hivernant assez régulier dans le nord-est, l’Ile de France, le Centre, l’Auvergne et le région Rhône Alpes. Il peut descendre jusqu’à la Méditerranée.

Mâle de pinson du nord avec une graine de tournesol. Caen (14) 06/03/2022.

HABITAT : c’est une espèce de zones boisées, forêts, parcs, jardins.

PÉRIODE D’OBSERVATION :

BIOLOGIE :

      Alimentation : Le pinson du nord, comme le pinson des arbres se nourrit au sol. Pendant la période de nidification il est surtout insectivore, mais en hiver, quand il migre vers le sud, il est granivore. Ce sont en particulier les hêtraies qui vont l’attirer avec les faines tombées au sol.

Chez le pinson du nord, les plumes noires du dos sont liserées de clair. Caen (14) 10/03/2022.

     Reproduction : le pinson du nord niche en Europe et en Asie du nord, de la Norvège jusqu’au Kamtchatka. La reproduction s’étale de mai à juillet. Le nid, souvent construit dans un bouleau ressemble à celui du pin son des arbres en plus grand. Il est en forme de coupe camouflée par des mousses et des lichens . La ponte comprend 6 ou 7 œufs couvés deux semaines par la femelle. Les poussins sont nourris par les deux parents et quittent le nid au bout de deux semaines.

Une femelle de pinson du nord avec une graine de tournesol. Caen (14) 06/05/2022.

REMARQUES :

RÉFÉRENCES  SUR LES OISEAUX :

Bousquet, 2019. Atlas des oiseaux du Gard. Ouvrage collectif. Centre Ornithologique du Gard.

Couzens, 2006. Identifier les oiseaux par leur aspect, leur comportement et leur habitat. Artemis.

Dubois, Le Maréchal, Olioso & Yésou, 2008. Nouvel inventaire des oiseaux de France. Delachaux & Niestlé.

Gensbol, 1988. Guide des Rapaces diurnes, Europe, Afrique du Nord, Proche-Orient. Delachaux & Niestlé.

Geroudet, 1972 (1957). Les Passereaux III des pouillots aux moineaux. Delachaux & Niestlé.

Harrison, 1975. A field guide to the nests, eggs and nestlings of British and European Birds. Collins.

Jonsson, 1994. Les Oiseaux d’Europe, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Nathan.

Mullarney, Svensson, Zetterström & Grant, 1999. Le guide Ornitho. Delachaux & Niestlé.

Peterson, Mountfort, Hollom & Géroudet, 1994 (1ère édition en 1954). Guide des Oiseaux de France et d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Reade & Hosking, 1968. Les oiseaux, leurs œufs et leurs nids. Nathan.

Vansteenwegen, 1998. L’histoire des oiseaux de France, Suisse et Belgique. Delachaux & Niestlé.

SITES SUR LES OISEAUX :

Les oiseaux de France

L’oiseau libre

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.