Le pigeon ramier

Le pigeon ramier est un familier des squares et des jardins. En milieu urbain, il est peu craintif. Il n’en est pas de même en campagne, où il est souvent chassé, et s’éloigne bruyamment dès qu’il vous aperçoit.

DSC09579

Columba palumbus

Columba palumbus

La palombe

POSITION SYSTÉMATIQUE : Vertébré Oiseau Colombidé

ETYMOLOGIE : Columba = colombe et palumbus = palombe

Son nom anglais est « wood pigeon », « le pigeon des bois ».

Columba palumbus

Columba palumbus

DESCRIPTION :

Taille : Le pigeon ramier est le plus gros pigeon d’Europe, presque 80 cm d’envergure et un poids qui atteint 500g.

Forme, allure : Les adultes sont semblables, gris sur le dos et rosé sur la poitrine, avec des taches blanches larges sur le coté du cou, ainsi qu’une barre alaire blanche, bien visible en vol. Son plumage est très lisse et soyeux. Il se déplace à terre avec lenteur et même une certaine lourdeur.

Les jeunes de l’année se distinguent par l’absence de tache blanche sur le cou.

Coloration : gris plus ou moins sombre, collier blanc, taches blanches aux ailes et barre blanche à la queue bien visibles en vol.

Comportement : Dans les campagnes, il se montre extrêmement craintif et s’enfuie en claquant bruyamment des ailes lorsque l’on s’approche à moins de 50m. Il constitue souvent des troupes nombreuses. Curieusement, il est beaucoup plus familier en ville, où il côtoie les pigeons bisets et s’approche volontiers des passants. Il est partiellement migrateur, ce qu’exploitent les chasseurs de palombes, mais également sédentaire pour une bonne partie de la population.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

SONY DSC

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : Le pigeon ramier se rencontre partout, c’est l’un des oiseaux les plus communs en Europe.

HABITAT : on le rencontre à peu près partout

PÉRIODE D’OBSERVATION :

pigeon ramier juvénile

BIOLOGIE :

Alimentation : Le ramier est un herbivore strict mais éclectique, il consomme toutes sortes de graines, y compris les cultures, des herbes, des bourgeons, des feuilles.

Reproduction : Il est facile d’observer son vol nuptial. Le mâle s’élève en battant des ailes, puis se laisse glisser en planant.

Le nid des pigeons ramiers est très rudimentaire. Il est constitué des branches minces entrelacées de façon assez grossière, constituant une petite plate-forme et non pas une coupe creuse.

La ponte a lieu en avril-mai, elle est constituée de 2 œufs blancs luisants que les deux parents couvent alternativement.

En principe, les jeunes quittent le nid au bout de 3 semaines, mais il n’est pas rare qu’en raison de l’instabilité du nid le poussin tombe prématurément, avant d’être capable de voler. Les rémiges de celui-ci ne sont pas encore sorties de leur fourreau.

REMARQUES :

pigeon ramier au nid

Columba palumbus

 

RÉFÉRENCES :

Couzens, 2006. Identifier les oiseaux par leur aspect, leur comportement et leur habitat. Artemis.

Harrison, 1975. A field guide to the nests, eggs and nestlings of British and European Birds. Collins.

Jonsson, 1994. Les Oiseaux d’Europe, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Nathan.

Mullarney, Svensson, Zetterström & Grant, 1999. Le guide Ornitho. Delachaux & Niestlé.

Peterson, Mountfort, Hollom & Géroudet, 1994 (1ère édition en 1954). Guide des Oiseaux de France et d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Les oiseaux de France :  http://www.oiseaux.net/oiseaux/france.html

poussin de pigeon ramier

12 commentaires pour “Le pigeon ramier

  1. DALUCHE dit :

    Bonjour , je confirme : c’est l’un des oiseaux le plus craintif en fôret.Alors qu’en ville , il se laisse approcher et vient même chercher la nourriture sur la main , face à Notre Dame.

  2. yoyo15 dit :

    le pigeon ramier mange beaucoup de glands!

  3. JC80 dit :

    Bonsoir. Depuis ces dernières décennies, l’effectif des pigeons ramiers a augmenté. Il arrive fréquemment que les couples fassent plusieurs couvées par an.

  4. Patrick dit :

    J’ai trouvé un oisillon ramier tombé du nid au départ je n’avais pas identifié le pigeon ramier donc j’ai donné des vers de terre deux ou trois et j’ai vu sur votre site qu’il était uniquement herbivore
    Est-ce que c’est mortel pour l’animal et que puis-je lui donner à manger ( pour vous donner une idée de l’âge de l’oiseau il ressemble à la photo de l’oisillon de votre site )

    Avec mes remerciements

    • jahan dit :

      bonjour à tous,
      j’ai recueilli un pigeon ramier (il n’était pas blessé, juste apeuré) d’environ 2 semaines que j’ai nourri et soigné (nourriture adéquate, expositions au soleil, bains, exercices pour le faire voler…).
      Il a maintenant environ 6 semaines et je me demande comment le relâcher lorsqu’il saura parfaitement voler. j’ai appris que les ramiers vivent en colonies mais sont aussi attachés à leur lieu de naissance.
      comment attirer des ramiers pour qu’ils viennent dans mon sapin pour que je puisse intégrer mon pigeon à leur groupe ? pour l’instant j’ai mis des graines pour pigeons mais ce sont les tourterelles qui les mangent

  5. Lefevre dit :

    Curieuse façon de boire j en ai vu un sauter dans ma piscine ailes déployées plonger la tête dans l eau boire et s envoler leurs plumes leur permettent de flotter

  6. Valérie dit :

    J’ai un couple de pigeons qui a installé son nid sur mon balcon sous mes vélo bachés. Ils ont compris qu’ils ne craignaient rien , j’adore et je suis fière d’avoir ce privilège d’observation, le seul hic les excréments… Mais bon on verra plus tard pour le nettoyage…

  7. Jonathan Pfrimmer dit :

    Bonjour j’ai une question,

    J’ai un couple de pigeon ramier qui a élu domicile dans l’arbre en face de ma fenêtre, je voulais savoir s’ils sont protégé ?
    Car j’ai peur que ma voisine du dessus les chasse…

    • Francois dit :

      L’espèce n’est pas protégée et même abondamment chassée. Pourtant, il semble que les effectifs résistent à cette pression et sont même en légère croissance en France et en Europe.

  8. Emard dit :

    Bonjour
    Un couple est venu nicher sur les arbustes du balcon. J’ai vu 2 oeufs, j’attends les bebes. Je peux sortir sur le balcon sans grands gestes, ils ne partent pas. J’espère voir les petits grandir et partir.
    L’année passée ils avaient mis le nid sur la barrière, il est tombe dans la jardinière avec l oeuf, j’ai tout mis sur un plateau sur la barrière, mais en quand ils sont revenu sur le nid, au bout de 10 mn ils sont définitivement repartis.
    Cette fois quoiq’il arrive je ne touche rien.

  9. Dd dit :

    ça me fait chaud au cœur de lire tous vos commentaires, ils prouvent à quel point tous les hommes ne sont pas si odieux … dans nos grandes villes (mais pas que), les gens semblent vouer un dégout immense à l’encontre des pigeons, essentiellement en raison des excréments. Faut-il rappeler aux hommes, que nous faisons la même chose et parfois hors de nos habitats ? L’habitat des animaux, bah, il y en a pas (plus) à proprement parlé, les moineaux vont bientôt disparaitre, faute d’espace adapté. N’oublions pas que nous avons une part de responsabilité. Je suis HEUREUX de pouvoir donner à manger aux oiseaux (pigeons inclus), depuis ma fenêtre et dehors, quand je le peux, en rentrant du travail. Je suis surtout très heureux de ne plus manger de viandes animales, car je ne veux plus avoir ce sentiment d’assassiner un être vivant, alors que je pourrai m’en passer. Mais encore une fois, cela est strictement perso et je suis contre tout sectarisme, mais je suis pour le droit d’avoir le choix. Désolé pour ce très long message !!! Bonne journée à tous et toutes, ami(e)s des animaux 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.