Le téléphore brun

Les cantharidés ont les élytres mous, et qui souvent ne recouvrent pas tout l’abdomen. Il en existe une bonne dizaine d’espèces voisines et qui sont faciles à rencontrer.

Cantharis fusca

Le téléphore noir

Cantharis fusca

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Coléoptère

Famille des Cantharidae

ETYMOLOGIE : Cantharis = nom d’un insecte qui s’attaque aux grains (grec) et fusca = brun

En anglais il se nomme « common soldier-beetle », le terme de « soldier-beetle » désignant les Cantharidae.

le téléphore noir

le téléphore noir

DESCRIPTION :

Taille : Le téléphore brun mesure environ 1,5 cm

Forme, allure : Coléoptère allongé, élytres aux bords parallèles et de consistance molle.

Coloration : Il a le pronotum (corselet) de couleur rouge avec une tâche noire vers l’avant, les élytres noirs et les pattes noires.

Comportement : vole très bien

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Cantharis fusca

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : Très commun en France, il occupe en Europe une large aire de répartition du nord de l’Espagne et de l’Italie jusqu’au sud de la Scandinavie.

HABITAT : On le rencontre dès le printemps dans des prairies fleuries généralement proches de bois ou de forêts. Posé sur les fleurs, en particulier les ombellifères, il attend ses proies, de petits insectes.

PÉRIODE D’OBSERVATION : mai à juillet

BIOLOGIE :

Alimentation : C’est en effet une espèce carnassière.

Reproduction : Après l’accouplement, les femelles déposent leurs œufs dans le sol. Les larves, comme les adultes sont carnassières. Elles ressemblent aux larves des vers luisants et chassent au sol principalement des escargots. Elles hibernent au niveau du sol, mais peuvent entrer en activité en plein hiver si la température s’adoucit, y compris après des chutes de neiges d’où leur appellation de « vers de neige ».

accouplement de Cantharis fusca

REMARQUES : Il y a plusieurs espèces proches, Cantharis rustica avec la tache noir du thorax en forme de cœur et la base des fémurs rouge ou orangée, Cantharis obscura, complètement noir, Cantharis livida, qui est entièrement roux, Cantharis pellucida.

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006

Bellmann, 2007

McGavin, 2012

Perrier, 1932. Faune de France Illustrée tome VI (sous le nom de Telephorus fuscus).

Reichhoff-Riehm, 1983

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

The beetle fauna of Germany

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.