La mouette rieuse

Mouette, goéland ? Comment les reconnaître ? La mouette rieuse est l’une des espèces les plus courantes, aussi bien dans les terres qu’en bord de mer. Mais attention, elle mue deux fois par an et change d’aspect !

Larus ridibundus

Larus ridibundus (hiver)

Larus ridibundus (hiver)

POSITION SYSTÉMATIQUE : Vertébré Oiseau Palmipède

Famille des Laridae

ETYMOLOGIE : Larus = mouette et ridibundus = rieuse

mouette rieuse

mouette rieuse

DESCRIPTION :

Taille : la mouette rieuse mesure entre 38 et 44 cm, pour une envergure comprise entre 94 et 105 cm. Son poids se situe entre 210 et 300g.

Caractères : la mouette rieuse se reconnaît à son plumage blanc sur le corps, et gris clair sur le dessus des ailes. Le critère important, bien visible en vol quelque soient l’âge ou la saison est la présence d’un long triangle blanc sur le bord antérieur de l’aile, ce que l’on appelle la main. Le dessous de l’aile est sombre au niveau des primaires internes. La pointe des ailes est noire. L’aspect de la tête varie selon les saisons. En plumage nuptial (printemps-été), la tête présente un capuchon  de couleur brun chocolat, qui contraste avec le tour de l’œil (cercle péri-oculaire) blanc. En hiver, ce capuchon disparaît et ne subsistent qu’une ou deux taches noires en arrière de l’œil. Les juvéniles se reconnaissent à leur dos brun et à la barre foncée à l’extrémité de la queue.

Comportement : les mouettes rieuses sont des oiseaux très sociables, et assez peu farouches. Elles sont particulièrement bruyantes.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Larus ridibundus

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : présente dans toute l’Europe. En France, elle est à la fois nicheuse (sur les lacs, étangs et marais d’eau douce) ; migratrice et hivernante.

HABITAT : On la trouve partout, en bord de mer, près des cours d’eau, en zone de culture, dans les zones humides, et même en ville.

mouette rieuse

mouette rieuse

BIOLOGIE :

Alimentation : la mouette est avant tout carnivore, selon les milieux où elle vit elle se nourrit d’invertébrés marins (vers, crabes, coquillages, etc.), d’insectes ou de vers de terre, et également de détritus divers ainsi que des végétaux.

Reproduction : la reproduction s’étale de mi-avril à juillet, toujours à proximité d’eaux douces. Le nid est une sorte de plateforme construite sur le sol ou sur la végétation (carex, laiche, jonc). La femelle pond 2 ou 3 œufs d’environ 5 cm, dont la couleur varie du gris vert au brun, tachetés de sombre. Les deux parents couvent les œufs pendant 22 à 24 jours, et les poussins quittent le nid quelques jours après l’éclosion (espèce nidifuge), ils volent à l’âge de 5 semaines environ.

REMARQUES :

Larus ridibundus (été)

Larus ridibundus (été)

RÉFÉRENCES :

Alström, Colston & Lewington, 1992. Guide des Oiseaux accidentels et rares d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Couzens, 2006. Identifier les oiseaux par leur aspect, leur comportement et leur habitat. Artemis.

Coward, 1969. Birds of the British Isles and their eggs. Barnes.

Dubois, Le Maréchal, Olioso & Yésou, 2008. Nouvel inventaire des oiseaux de France. Delachaux & Niestlé.

Flitti, Kabouche,Kayser & Olioso, 2009. Atlas des oiseaux nicheurs de Provence-Alpes-Côte d’Azur, 2009. Delachaux & Niestlé.

Gensbol, 1988. Guide des Rapaces diurnes, Europe, Afrique du Nord, Proche-Orient. Delachaux & Niestlé.

Geroudet, 1965. Les Rapaces diurnes et nocturnes d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Geroudet, 1967. Les échassiers. Delachaux & Niestlé.

Geroudet, 1973 (1961). Les Passereaux I : du coucou aux corvidés. Delachaux & Niestlé.

Geroudet, 1963. Les Passereaux II : des mésanges aux fauvettes. Delachaux & Niestlé.

Geroudet, 1972 (1957). Les Passereaux III des pouillots aux moineaux. Delachaux & Niestlé.

Geroudet, 1972 (1959). Les palmipèdes. Delachaux & Niestlé.

Groupe Ornithologique Breton, 2012. Atlas des oiseaux nicheurs de Bretagne. Delachaux & Niestlé.

Groupe Ornithologique Normand, 1991. Atlas des oiseaux nicheurs normands. GONm.

Harris, Tucker & Vinicombe, 1992. Identifier les oiseaux. Comment éviter les confusions. Delachaux & Niestlé.

Harrison, 1975. A field guide to the nests, eggs and nestlings of British and European Birds. Collins.

Jonsson, 1994. Les Oiseaux d’Europe, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Nathan.

Mullarney, Svensson, Zetterström & Grant, 1999. Le guide Ornitho. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1924. Faune de France Illustrée, tome X Vertébrés. Delagrave.

Peterson, Mountfort, Hollom & Géroudet, 1994 (1ère édition en 1954). Guide des Oiseaux de France et d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Reade & Hosking, 1968. Les oiseaux, leurs œufs et leurs nids. Nathan.

Vansteenwegen, 1998. L’histoire des oiseaux de France, Suisse et Belgique. Delachaux & Niestlé.

Les oiseaux de France

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *