La carte géographique

C’est une curiosité, ce papillon existe sous deux formes de colorations différentes qui correspondent aux deux générations qui se succèdent, l’une printanière et l’autre estivale.

Araschnia levana

Araschnia levana

Araschnia levana

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Nymphalidae

ETYMOLOGIE : Arschnia = araignée (à cause du dessin en forme de toile d’araignée de la face inférieure) et levana = déesse romaine qui protégeait le nouveau-né.

DESCRIPTION :

Taille : l’envergure est comprise entre 4,4 et 5,2 cm, les femelles étant plus grandes que les mâles.

Forme, allure : les imagos de la première génération ont les ailes orangées avec des tâches noires (forme levana) , ceux de la deuxième génération ont les ailes noires avec des tâches blanches et des tirets orangés (forme prorsa). Les deux formes sont par contre identiques pour leur face inférieure qui présente un aspect réticulé avec secteurs de couleurs différentes et qui évoque réellement une carte géographique. Pour chaque génération, mâles et femelles sont identiques.

Coloration : orange avec des tâches noires pour la forme printanière, et noir avec des tâches blanches pour la forme d’été.

Comportement : ce papillon a un comportement territorial, il vole généralement à faible hauteur.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Araschnia levana

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : espèce présente dans presque toute la France à l’extrémité des cinq départements bretons et de la Côte d’azur. L’espèce est en forte progression vers l’ouest.

HABITAT : endroits humides et frais, prairies, lisières de bois, allées forestières, clairières, berges de rivières ou d’étangs.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de fin mars à fin septembre.

la carte géographique

la carte géographique

BIOLOGIE :

Alimentation : la plante-hôte est l’ortie (Urtica dioica) de façon exclusive.

Reproduction : la femelle pond ses œufs en les accrochant les uns sur les autres pour former une petite tige fixée sous les feuilles de l’ortie. La chenille dépasse les 2 cm, elle est noire avec des épines et ressemble à celle du paon de jour (voir cette fiche). C’est la chrysalide qui hiverne.

REMARQUES :

Araschnia levana

Araschnia levana

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Bellmann, 2007. Insectes d’Europe. Artémis.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Dierl & Ring, 2009. Guide des Insectes. Delachaux & Niestlé.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Dardenne et al., 2008. Papillons de Normandie et des Iles Anglo-Normandes.

Higgins & Riley, 1975. Guide des Papillons d’Europe. Delachaux & Niestlé. (première édition française en 1971.).

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave. (sous le nom de Vanessa levana).

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

Les pages entomologiques d’André Lequet (article détaillé à lire absolument).

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de Poitou-Charentes

Papillons Dordogne/Aquitaine

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Butterflies and moths of Switzerland

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.