La spatule blanche

La spatule blanche (Platalea leurocodia) est un ciconiiforme tout comme les cigognes et les ibis. C’est un grand échassier qui peut mesurer de 80 cm à 1 mètre. Elle est donc un peu plus petite que le héron cendré et plus grande que l’aigrette garzette. Deux oiseaux communs des estuaires et marais qu’on verra de manière presque systématique quand on aperçoit la spatule blanche. La spatule est entièrement blanche à l’exception d’une gorge et d’un collier jaunes orangés sur la poitrine particulièrement visibles durant la période nuptiale. Elle possède également une huppe là encore remarquable pendant la parade. Son bec noir au bout jaune, en forme de spatule, lui vaut son nom. Les juvéniles ont le bec entièrement jaune/rose et le bout des ailes (rémiges primaires) noir (voir les 3 dernières photos).

spatules blanches, tadornes de Belon et aigrette garzette

spatules blanches, tadornes de Belon et aigrette garzette

Elle se différencie assez facilement de la grande aigrette (qui fait la même taille) et de l’aigrette garzette grâce à son cou. Les aigrettes, en effet, tiennent leur cou en forme de S alors que la spatule blanche tient son cou droit (c’est aussi un moyen de les différencier en vol). Malgré tout, il arrive que la spatule tienne son cou dans ses ailes (cf photo ci-dessus) pendant plusieurs minutes de suite. En quel cas il faut s’armer de patience pour être sûr d’avoir affaire à elle. Sa marche est bien particulière également, certains disent qu’elles marchent comme un homme.

Platalea leurocodia

Platalea leurocodia

On l’observe exclusivement dans les marais et estuaires dans lesquelles elle peut marcher en sondant l’eau avec son bec tactile. Elle débusque alors les petits poissons, les amphibiens ou les gros insectes aquatiques dont elle se nourrit. Il arrive, très très souvent, qu’elle ne parvienne pas à saisir du premier coup sa proie et on la voit alors courir quelques mètres pour tenter de la ressaisir.

juvenile de spatule blanche

juvenile de spatule blanche

La spatule blanche est un oiseau migrateur qui nichait, avant les années 80, principalement dans le Benelux et hivernait sur la côte Ouest de l’Afrique jusqu’au Sénégal. On peut pourtant la voir désormais toute l’année en France. Une centaine de couples nichent en effet en France : principalement sur la côte Atlantique mais également dans le Parc du Marquenterre (Somme). Elle est également présente toute l’année dans le Golfe du Morbihan et depuis les années 90 et on l’observe chaque année en Basse-Normandie dans la baie de Sallenelles et dans l’estuaire de la Seine par exemple.La spatule blanche tend à hiverner de plus en plus dans nos contrées.

spatules blanches juvéniles

spatules blanches juvéniles

Ce n’est pourtant pas un oiseau spécialement commun, on compte seulement plus d’un millier de couples en Europe. Elle est donc protégée. Il n’est pas rare de la voir en petits groupes de 2 ou 3 spécimens mais elles peuvent également être plus nombreuses. La spatule blanche niche dans les arbres, souvent aux côtés de hérons, ou dans les roselières. D’avril à mai, la spatule blanche peut pondre environ 4 oeufs blancs tachetés de brun. Lors de la période nuptiale, il lui arrive de claquer son bec bruyamment.

Photos de la spatule blanche (Platalea leurocodia)


5 commentaires pour “La spatule blanche

  1. france dit :

    bonjour ,
    hier a Dieppe (76200) il y en avait une de morte devant un magasin de jouet club
    c est un tres bel oiseau
    quel dommage

  2. daniel dit :

    je viens d en voir plusieurs survoller le marais de goulaine 12 06 2013 19h 30

  3. bertrand dit :

    vol de 6 & 8 individus au dessus de Trouville-sur-Mer (14) fin avril. volant vers Le Havre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.