L’agrion de Mercure

Un agrion bleu et noir, souvent donné comme rare, mais que l’on rencontre assez fréquemment près de petits ruisseaux aux eaux claires. Son nom lui vient de la tache noire du deuxième segment abdominal chez le mâle, c’est le symbole du mercure.

Coenagrion mercuriale

SONY DSC

Coenagrion mercuriale femelle

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Odonate Zygoptère

Famille des Coenagrionidae

ETYMOLOGIE :

les anglais l’appellent « southern damselfly », la « demoiselle du sud ».

DESCRIPTION :

Taille : 27 à 31 mm (l’aile postérieure mesure de 12 à 21 mm)

Forme, allure : petit agrion bleu et noir. Le mâle présente une marque distinctive sur le 2ème segment abdominal, qui évoque le symbole du mercure, ou une tête avec un casque à cornes, ou une tête de vache selon l’inspiration de chacun. Le segment 7 a du bleu à la base.

Les femelles sont plus sombres, et sans détails remarquables.

Coloration : bleu et noir

Comportement

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Coenagrion mercuriale

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : France (sauf le nord), Espagne, Italie. Localement en Allemagne, Belgique et Ouest des Iles Britanniques Présent aussi en Afrique du Nord. Souvent donné comme rare et justifiant des mesures de protection, mais abondant localement lorsque le milieu convient.

HABITAT : ruisseaux au cours rapide et avec de la végétation aquatique (callitriche) et sur les berges.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mi-mai à mi-août.

Coenagrion mercuriale mâle

Coenagrion mercuriale mâle

BIOLOGIE :

Alimentation : les agrions capturent des insectes volants.

Reproduction : la larve est aquatique.

REMARQUES :

couple d'agrions de Mercure

couple d’agrions de Mercure

RÉFÉRENCES :

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

D’Aguilar, Dommanget & Préchac, 1985. Guide des Libellules d’Europe et d’Afrique du Nord. Delachaux & Niestlé.

Dijkstra, 2010. Guide des Libellules de France et d’Europe. Delachaux & Niestlé. (première édition française en 2007).

Livory, Sagot, Scolan & Lacolley, 2012. Atlas des Libellules de la Manche. Manche-Nature.

Perrier, 1923. La Faune de France Illustrée, tome III, Myriapodes et Insectes Inférieurs. Delagrave. (sous le nom Agrion mercuriale)

Le Monde des Insectes  

La galerie du Monde des Insectes 

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Mes libellules des Mauges et d’ailleurs 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.