Le pennipatte bleuâtre

C’est un agrion bleu, mais plus pâle que les Coenagrions, et dont les tibias très aplati et pourvus de longues soies ressemblent à des plumes.

Platycnemis pennipes

L’agrion à larges pattes

Platycnemis pennipes

Platycnemis pennipes

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Odonate Zygoptère

Famille des Platycnemididae

ETYMOLOGIE : Platycnemis = patte aplatie et pennipes = à la patte pennée.

en anglais, elle se nomme « white-legged damselfly » ou « demoiselle aux pattes blanches ».

le pennipatte bleuâtre

le pennipatte bleuâtre

DESCRIPTION :

Taille : 35 à 37 mm pour la longueur totale. L’aile postérieure mesure entre 19 et 23 mm.

Forme, allure : les pennipattes sont assez clairs, ils se reconnaissent à leurs tibias élargis munis de longues soies, et qui ont l’allure d’une plume. Chez le pennipatte bleuâtre, c’est le mâle qui est bleu. Son thorax porte des bandes antéhumérales « doubles ». Les segments 7 à 10 de l’abdomen portent une marque noire séparée longitudinalement par une fine ligne bleue. Les premiers segments portent une ligne noire dorsale. Les femelles sont brun clair puis bleu très pâle. La tête est large, avec une bande noire d’un œil à l’autre, au niveau des ocelles.

Coloration : mâle : bleu pâle et noir , femelle : bleu très pâle et noir.

Comportement :

DÉTAILS À VÉRIFIER :

SONY DSC

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : présent dans toute l’Europe occidentale. Absent de la Péninsule Ibérique, de la Corse, la Sardaigne et la Sicile, ainsi que du nord des Iles Britanniques et de la Scandinavie.

HABITAT : eaux courantes, mais aussi zones calmes ensoleillées.

Platycnemis pennipes

Platycnemis pennipes

PÉRIODE D’OBSERVATION : début mai à fin septembre.

BIOLOGIE :

Alimentation : tous les odonates sont carnassiers et captures des insectes volants.

Reproduction : la femelle pond dans des plantes ou des débris végétaux flottants. Le mâle et la femelle restent « en tandem » durant la ponte.

REMARQUES :

le pennipatte bleuâtre

le pennipatte bleuâtre

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Bellmann, 2007. Insectes d’Europe. Artémis.

Chinery, 1973. A field guide to the Insects of Britain and Northern Europe. Collins.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Dierl & Ring, 2009. Guide des Insectes. Delachaux & Niestlé.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

McGavin, 2012. Insectes et Araignées (Nature en poche). Larousse.

Reichhoff-Riehm, 1983. Les Insectes. France Loisir. (d’abord édité chez Solar).

D’Aguilar, Dommanget & Préchac, 1985. Guide des Libellules d’Europe et d’Afrique du Nord. Delachaux & Niestlé.

Dijkstra, 2010. Guide des Libellules de France et d’Europe. Delachaux & Niestlé. (première édition française en 2007).

Livory, Sagot, Scolan & Lacolley, 2012. Atlas des Libellules de la Manche. Manche-Nature.

Perrier, 1923. La Faune de France Illustrée, tome III, Myriapodes et Insectes Inférieurs. Delagrave.

Le Monde des Insectes 

La galerie du Monde des Insectes 

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Nature Spot Leicestershire and Rutland

Libellules de France et d’ailleurs 

Mes libellules des Mauges et d’ailleurs 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.