La petite nymphe au corps de feu

C’est un bel agrion de couleur rouge, le plus fréquent parmi ceux qui arborent cette couleur. Les bandes noires présentent des variantes selon les individus.

Pyrrhosoma nymphula

 


POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte, Odonate, Zygoptères

Famille des Coenagrionidae

ETYMOLOGIE : pyrrhosoma = au corps de feu

le nom anglais est « large red damselfly » ou « grande demoiselle rouge ».

DESCRIPTION :

Taille ;  Elle mesure environ 3 cm de long pour une envergure de 4,5 cm

Forme, allure : c’est un agrion relativement grand, une espèce plutôt robuste.

Coloration : on la reconnait à son thorax noir rayé de rouge, son abdomen rouge marqué de noir. Les derniers segments de l’abdomen sont noirs. Les femelles sont plus orangées et plus variables de coloration. Les yeux sont rouges.

petite nymphe au corps de feu

Comportement : Au repos, comme pour les autres Zygoptères, les ailes sont placées le long du corps. Au repos, les grosses libellules (Anisoptères) gardent les ailes écartées. Les mâles sont agressifs mais n’ont pas véritablement de territoire.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

 Pyrrhosoma nymphula

 

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : La petite nymphe au corps de feu est présente dans toute l’Europe sauf la partie la plus septentrionale. Elle est commune à peu près partout et donc facile à voir.

Pyrrhosoma nymphula

HABITAT : Tous les odonates possèdent des larves aquatiques et carnivores. On trouve par conséquent les adultes près des cours d’eau, des mares et des étangs, bien qu’ils soient capables de longs périples qui les éloignent de ces points d’eau. La larve de Pyrrhosoma nymphula habite les cours d’eau à courant lent, et même les petits fossés

PÉRIODE D’OBSERVATION : L’adulte est visible d’avril à août.

BIOLOGIE :

Alimentation : chasse à l’affut des petits insectes

Pyrrhosoma nymphula avec sa proie

Reproduction : L’accouplement a lieu de mai à août, le mâle attrape la femelle par le cou, grâce à une sorte de pince à l’extrémité de son abdomen. La femelle recourbe son abdomen pour mettre en contact son extrémité avec l’organe copulateur du mâle. Cette posture d’accouplement appelée tandem a la forme d’un cœur.

couple de Pyrrhosoma nymphula

Chez Pyrrhosoma nymphula le mâle reste lié à la femelle durant la ponte qui a lieu dans l’eau, sur une plante aquatique.

REMARQUES :

RÉFÉRENCES :

D’Aguilar, Dommanguet et Préchac, 1985 – Dijkstra, 2007 – Chinery, 2005, – Bellmann, 2006.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

Libellules de France et d’ailleurs

Gomphus

Mes libellules des Mauges et d’ailleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.