La loche rouge

Cette espèce de limace, l’une des plus fréquentes, existe sous plusieurs formes de coloration différente : noire, brune, orangée.

Arion ater

loche rouge

POSITION SYSTÉMATIQUE : Mollusque Gastéropode Pulmoné Stylommatophore

Famille des Arionidae

ETYMOLOGIE :

DESCRIPTION :

Taille : Elle peut mesurer jusqu’à 15 cm, c’est un record, les plus grands individus font généralement 12 à 13 cm.

Forme, allure : Cette espèce est de couleur très variable, ce qui lui a valu d’être décrite sous plusieurs espèces Arion ater pour la forme noire, et Arion rufus pour la forme rouge brique. Toutes les variantes intermédiaires entre ces 2 teintes existent. La peau a un aspect bosselé, l’orifice respiratoire est de grande taille, bien visible au bord inférieur droit. La sole pédieuse qui lui sert à ramper est plus claire que le reste du corps.

Coloration : rouge-orangée ou noire selon la forme. La forme noire (Arion ater ater) est plus fréquente dans le nord de l’Europe, la forme rouge (Arion ater rufus) dans le sud.

Comportement : De mœurs plutôt nocturnes à cause de son besoin d’humidité, elle se déplace en laissant derrière elle une trace de mucus très collant et coloré d’orange pour la forme rouge

DÉTAILS À VÉRIFIER :

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : Cette limace est très commune dans toute l’Europe centrale et occidentale, elle manque en Scandinavie.

HABITAT : landes, les prairies, et les jardins bien entendu. On la trouve aussi dans les endroits humides des habitations ou des dépendances.

PÉRIODE D’OBSERVATION :

P1100562

Arion ater rufus

BIOLOGIE :

Alimentation : Son régime alimentaire est assez éclectique, elle se nourrit surtout de végétaux, mais aussi de cadavres, voire de papier. La loche rouge, ou limace rouge (Arion ater rufus) est l’un des habitants les moins populaires de nos jardins, en raison bien sur des dégâts qu’elle commet sur les plantations et principalement les jeunes pousses.

Reproduction : L’accouplement se déroule en suspension dans un voile de mucus, les limaces sont hermaphrodites et la fécondation est croisée. Elles pondent ensuite des œufs ovales de 4 mm sur 5, par paquets de 20 à 50 dans le sol. Elles s’accouplent entre individus de la même couleur.

REMARQUES :

Arion ater ater

 

RÉFÉRENCES :

Kerney & Cameron, 1979. A field guide to the land snails of Britain and North-west Europe. Collins.

3 commentaires pour “La loche rouge

  1. Bonjour,
    petite rectif. Arion ater est la Loche noire qui est… noire
    la Loche rouge est Arion rufus qui peut être noire, brune ou orangée
    salutations, François

  2. francois dit :

    Ai rencontré, pendue à une branche d’arbre par 10cm de mucus étiré, une limace seule de son espèce, mais peut-être avant ou après accouplement. Je tiens une photo à disposition. Merci si l’on peut me renseigner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.