Le paon de jour

Qui n’a jamais vu un paon de jour ? Ses larges ocelles évoquent des yeux grands ouverts et trompent parfois les oiseaux, le paon de jour d’en tire avec une aile fendue.

Inachis io

paon de jour

 

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Nymphalidae

ETYMOLOGIE : Inachis = de Inachos (mythologie grecque) et Io = fille d’Inachos

DESCRIPTION :

Taille : envergure entre 50 et 55 mm.

Forme, allure : C’est un papillon dont la détermination ne pose aucun problème. Les ailes sont brun-rouge avec un ocelle bleu au centre de chaque aile. La face inférieure est beaucoup plus discrète, noire avec des effets moirés vert ou bleu. Cette différence notable  entre la partie dorsale des ailes, très colorée, et l’autre face, sombre et sans motif, permet un camouflage rapide du papillon lorsqu’il se pose.

Les ocelles ont aussi un rôle protecteur, en déployant brusquement ses ailes face à un prédateur, le paon de jour exhibe des motifs ressemblant à des yeux qui peuvent effrayer. Par ailleurs, ces motifs en forme d’œil sont souvent ciblés par les oiseaux, dont le coup de bec enlève un morceau d’aile sans toucher les parties vitales, comme on le voit sur la photo ci-dessous.

Coloration : taches et ocelles sur un fond brun roux.

Comportement

DÉTAILS À VÉRIFIER :

 SONY DSC

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : Sa répartition va de l’Europe jusqu’en Asie. L’essor de cette espèce pourrait être du à l’usage abondant des engrais azotés qui favorisent certaines cultures, mais aussi à leur voisinage, des plantes nitrophiles comme les orties dont se nourrit la chenille.

HABITAT : Le paon de jour est une espèce très commune, répandue partout, y compris en zone urbaine et dans les jardins.

PÉRIODE D’OBSERVATION : Les adultes sont visibles en vol de février à octobre.

 

BIOLOGIE :

Alimentation : La chenille se nourrit surtout sur les orties.

Reproduction : Les œufs sont pondus en groupes de 50 à 200 sur la face inférieure de feuilles d’ortie dioïque. Ils sont verts avec 8 cotes longitudinales et mesurent environ 1 mm de diamètre. La chenille à l’éclosion mesure 3 mm, elle est blanc verdâtre avec la capsule céphalique noir-brillant. A la quatrième mue larvaire, la chenille devient noire avec des points blancs. Groupées jusqu’à ce stade, elles se dispersent alors. La chenille du paon de jour est elle aussi assez facile à reconnaitre, noire à points blancs, elle présente de nombreuses excroissances effilées, les scoli. La nymphose (chrysalide) a lieu sur une tige sèche. L’accouplement aura lieu très peu de temps après l’éclosion de l’imago.

Il y a deux générations par an, les derniers adultes hivernent dans des grottes, des caves, des greniers (où ils meurent le plus souvent en raison d’une taux d’humidité insuffisant). C’est donc un exemple de diapause imaginale.

chenille de paon de jour

 

chenille d’inachis io

REMARQUES :

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Bellmann, 2007. Insectes d’Europe. Artémis.

Chinery, 1973. A field guide to the Insects of Britain and Northern Europe. Collins.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Dierl & Ring, 2009. Guide des Insectes. Delachaux & Niestlé.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Dardenne et al., 2008. Papillons de Normandie et des Iles Anglo-Normandes.

Higgins & Riley, 1975. Guide des Papillons d’Europe. Delachaux & Niestlé. (première édition française en 1971.).

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les pages entomologiques d’André Lequet

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de Poitou-Charentes

Papillons Dordogne/Aquitaine

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Butterflies and moths of Switzerland

2 commentaires pour “Le paon de jour

  1. Monique M dit :

    J’ai un Paon-du-jour qui s’est réfugié dans ma maison depuis 2 jours. Comment peut-il survivre à l’intérieur ou dois-je le placer dans un abri dans mon jardin ?

    • Francois dit :

      Chez cette espèce, c’est l’imago qui hiberne et on peut le voir ressortir de ses cachettes aux premiers rayons de soleil.
      Alors le mieux est certainement de le mettre dans votre abri à bois pour qu’il reste « connecté » à son environnement. L’essentiel est qu’il puisse ressortir dès que la température le permettra.
      Mais comme c’est indiqué dans l’article, ces diapauses hivernales restent risquées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.