Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.
Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.

Le cul doré

C’est une noctuelle appartenant à la famille des Erebidae. Entièrement blanc à l’exception de discrètes petites taches noires au coin de l’aile, ce papillon et sa chenille sont dotés de soies urticantes.

Euproctis similis Fuessly,1775

Le bombyx cul-doré

Le cul jaune

Le cul doré est un papillon entièrement blanc à l’exception de petites taches noires à l’angle de l’aile antérieure. Poligné (35) 01/07/2018.

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte – Lépidoptère – Hétérocère

Famille des Erebidae, sous-famille des Lymantriinae – tribu des Orgyiini.

ETYMOLOGIE :

Le nom de genre Euproctis signifie « au bel anus », en référence à la couleur dorée de l’extrémité de l’abdomen. Le nom d’espèce « similis » veut dire « semblable » « ressemblant », probablement car cette espèce ressemble beaucoup à une autre espèce appartenant au même genre : « Euproctis chrysorrhea », le cul-brun. Les deux espèces sont effectivement très ressemblantes.

Les anglais l’appellent « yellow-tail », « la queue jaune ».

Euproctis similis (à gauche) et Euproctis chrysorrhea (à droite) en attitude de catalepsie. Caseneuve (84) 22/06/2017 et Caen (14) 05/07/2017.

DESCRIPTION :

            Taille : l’envergure est comprise entre 26 et 36 mm, les femelles étant plus grandes que les mâles.

            Forme, allure : c’est un papillon de couleur blanche, avec les ailes au repos disposées en toit au-dessus du corps. Le thorax entièrement blanc est très velu, ainsi que l’abdomen qui se termine par une touffe de poils jaune doré. Les antennes sont pectinées et de grande taille chez le mâle. Chez le mâle il y a généralement des petites taches noires à l’angle postéro-distal (tornus) de l’aile antérieure.

Le cul doré au thorax particulièrement velu. St Georges de Baroille (42) 27/07/2020.

            Coloration : blanc, extrémité de l’abdomen jaune.

            Comportement : C’est une espèce à activité nocturne. Lorsqu’on le surprend, le cul doré se laisse tomber sur le côté et fait le mort (catalepsie) en exhibant la touffe terminale de soies dorées qui sont urticantes.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Euproctis similis. Caseneuve (84) 22/06/2017.

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : il est présent dans la France entière et une grande partie de l’Europe.

HABITAT : son biotope est constitué de bois clairs et humides, parfois sur les berges de cours d’eau.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de juin à septembre.

Un mâle de Euproctis similis avec ses longues antennes pectinées. Caseneuve (84) 22/06/2017.

BIOLOGIE :

            Alimentation : les chenilles sont polyphages et se développent sur de nombreuses espèces d’arbres et d’arbustes aux feuilles caduques : saule marsault, chêne pédonculé, ormes, châtaigniers, poiriers et pommiers, prunellier, bourdaine etc…

Un mâle de cul doré en catalepsie, montrant l’extrémité rousse de son abdomen et ses longues antennes pectinées. St Georges de Baroille (42) 27/07/2020.

            Reproduction : il n’y a qu’une génération par an. En juillet, la femelle pond sous les feuilles 200 à 300 œufs rassemblés en ooplaques et qu’elle recouvre de soies arrachées de l’extrémité de son abdomen. Les chenilles se dispersent dès l’éclosion. Elles hivernent sur des rameaux des plantes-hôtes dans un cocon de soie brune. Elles sont dotées de poils urticants et atteignent 45 mm. Elles sont noires avec une double ligne dorsale orangée et deux lignes latérales rouges, avec entre les deux des taches blanches. Les segments 4, 5 et 11 portent des tubercules transversaux noirs.

Chenille de Euproctis similis. Caen (14) 09/06/2019.

REMARQUES :

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

RÉFÉRENCES SUR LES LÉPIDOPTÈRES :

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Henwood & Sterling, 2020. Field guide to the Caterpillars of Great Britain and Ireland. Bloomsbury Wildlife.

Martiré, Merlier & Turlin, 2016. Guide des plus beaux papillons et leurs fleurs favorites. Belin.

Novak & Severa, 1983. Le multiguide nature des papillons d’Europe. Bordas.

Orhant et Wambeke, 2010. Atlas des papillons de nuit du Nord-Pas de Calais. GDEAM.

Robineau, 2011. Guide des Papillons nocturnes de France. Delachaux & Niestlé.

Waring & Townsend, 2004. Field Guide to the Moths of Great Britain and Ireland (première édition en 2003). British Wildlife Publishing.

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français) 

Nature Spot. Recording the wild life of Leicester & Rutland (UK – en anglais)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais) 

SITES SUR LES LÉPIDOPTÈRES :

Lepiforum (Allemagne – en allemand)

Lépi Net (France – en français)

Butterflies and moths of Switzerland (Suisse – en allemand)

Pyrgus. European Lepidoptera and their ecology (Suisse – en anglais et en allemand)

UK moths (UK – en anglais)

British Lepidoptera

Papillons de France (France – en français)

Eggs, Larvae, Pupae and adult butterflies and moths 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.