Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.
Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.

Le clyte du nerprun

Il ressemble au clyte bélier et s’en distingue par les deux premières bandes jaunes de ses élytres qui sont obliques. Il n’est pas aussi répandu et quasiment cantonné à la région méditerranéenne.

Clytus rhamni Germar,1817

Le clyte du nerprun, sur une ombelle d’Apiacée. Peyraube (30) 03/07/2016.

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte, Coléoptère

Famille des Cerambycidae, sous-famille des Cerambycinae, tribu des Clytini

Chez Clytus rhamni, les premières lignes jaunes des élytres sont obliques. Peyraube (30) 03/07/2016.

ETYMOLOGIE :

Le nom de genre Clytus vient du grec χλυτοζ qui signifie « célèbre, remarquable » et le nom d’espèce rhamni vient de rhamnus, le nerprun.

En anglais les clytes sont appelés « wasp beetle », les coléoptères-guêpes ».

Les antennes du clyte du nerprun sont entièrement orangées. Peyraube (30) 06/07/2016.

DESCRIPTION :

            Taille : il mesure entre 6 et 12 mm.

            Forme, allure : Les clytes sont des longicornes mimétiques d’hyménoptères. Ils ont le corps allongé et portent des couleurs noire et jaune. Clytus rhamni a la tête noire avec des antennes courtes et totalement orange. Le pronotum est bordé d’une fine ligne jaune. Les élytres sont noirs avec des marques jaunes : une première bande interrompue et oblique, une bande transversale sinueuse qui remonte vers la suture, puis deux bandes transversales complètes. Les pattes sont noires et rousses. Toute la face supérieure du corps est couverte d’une courte pilosité.

            Coloration : noir et jaune.

            Comportement : on le rencontre le plus souvent sur les ombelles d’Apiacées.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Clytus rhamni. Peyraube (30) 03/07/2016.

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : c’est une espèce d’Europe moyenne et méditerranéenne. En France elle est répandue dans le sud, elle est rare hors de la zone méditerranéenne et absente de la façade ouest et nord-ouest. Elle est présente également en Pologne, Russie, Turquie, Iran, et en Extrême Orient.

Le clyte du nerprun butine différentes fleurs. Peyraube (30) 06/07/2016

HABITAT :

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mai à août.

BIOLOGIE :

            Alimentation : les adultes sont floricoles, il butinent sur de nombreuses fleurs dont les ombelles d’Apiacées.

            Reproduction : cette espèce a un cycle qui s’étend sur deux années. Les larves se développent sur des branches et des rameaux de bois mort, le chêne entre autres.

Accouplement de Clytus rhamni. Peyraube (30) 03/07/2016.

REMARQUES :

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Brock, 2017. A photographic guide to insects of southern Europe & the Mediterranean. Pisces Publications.

Le Guellec, 2008. Insectes de Méditerranée. Arachnides et Myriapodes. Edisud.

RÉFÉRENCES SUR LES COLÉOPTÈRES :

Albouy et Richard, 2017. Coléoptères d’Europe. Delachaux et Niestlé.

Gouverneur & Guérard,2011. Les longicornes armoricains. Invertébrés armoricains n°7.

Perrier, 1932. La Faune de France Illustrée, tome VI, Coléoptères 2ème partie. Delagrave.

Touroult et al.,2019. Longicornes de France. Atlas préliminaire. Coleoptera : Cerambycidae & Vesperidae. Suppt au bulletin ACOREP.

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français) 

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES COLÉOPTÈRES :

Koleopterologie (Allemagne – en allemand)

Cerambycidae (Tchéquie – en anglais)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.