La coccinelle à 22 points

Une petite coccinelle assez répandue, et dont la détermination ne pose pas de difficultés.

Psyllobora vigintiduopunctata (ex- Thea 22-punctata)

Psyllobora 22-punctata

Psyllobora 22-punctata

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insectes Coléoptères

Famille des Coccinellidae

ETYMOLOGIE :

Son nom anglais est le même qu’en français « 22-spot ladybird »

DESCRIPTION :

Taille : 3 mm à 5 mm

Forme, allure : allure classique de coccinelle, hémisphérique. La coloration de fond est un jaune citron, avec 11 points noirs sur chaque élytre. Sur le pronotum, jaune également, on peut voir 4 points noirs en arc de cercle, et un triangle noir qui prolonge l’écusson vers l’avant.

Coloration : jaune citron à points noirs.

Comportement : lorsqu’elle est inquiétée, elle se laisse tomber sans bouger.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Psyllobora vigintiduopunctata

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : toute l’Europe jusqu’en Asie.

HABITAT : talus herbeux, lisières, parcs, jardins.

PÉRIODE D’OBSERVATION : pratiquement toute l’année. Pic entre août en septembre.

coccinelle à 22 points

coccinelle à 22 points

BIOLOGIE :

Alimentation : c’est assez rare pour une coccinelle, Psyllobora 22-punctata se nourrit exclusivement d’un champignon parasite de végétaux. Son régime est qualifié de mycétophage. Ce champignon est responsable de la rouille de diverses plantes comme le chêne, l’érable, la grande berce, et bien d’autres.

Reproduction : les larves apparaissent de fin juillet à début septembre à l’époque où la rouille se développe. Les adultes hivernent, et la seconde génération apparaît à la fin de l’été.

REMARQUES :

Psyllobora vigintidecimpunctata

Psyllobora vigintiduopunctata

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999). (sous le nom Thea 22-punctata).

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion. (sous le nom Thea 22-punctata).

Dierl & Ring, 2009. Guide des Insectes. Delachaux & Niestlé. (sous le nom Thea 22-punctata).

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

McGavin, 2012. Insectes et Araignées (Nature en poche). Larousse.

Reichhoff-Riehm, 1983. Les Insectes. France Loisir. (d’abord édité chez Solar). (sous le nom Thea 22-punctata).

Le Monnier & Livory, 2003. Atlas des Coccinelles de la Manche. Manche Nature.

Perrier, 1927. La Faune de France Illustrée, tome V, Coléoptères 1ère partie. Delagrave. (sous le nom Thea 22-punctata).

Le Monde des Insectes  

La galerie du Monde des Insectes  

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

The beetle fauna of Germany  

6 commentaires pour “La coccinelle à 22 points

  1. Christophe dit :

    J’en ait une sur le capuchon (de mon stylo).
    Grace à ce site, j’ai appris qu’elle mangeait un vilain champignon, alors je lui souhaite bonne chance!

  2. Boissier dit :

    Bonjour, ma fille de 8 ans travail sur les coccinelles jaunes et sa question est : pourquoi et elle jaune??

  3. bourdy dit :

    J’en ai trouvé une sur les feuilles de mon pied de cornichons

  4. stef dit :

    moi aussi beaucoup sur mes pieds de concombres… est ce bénéfique pour mes concombres ?

  5. JJ dit :

    Aujourd’hui 4 novembre,
    Je viens d’en trouver 5 adultes + 5 ou 6 larves au casse-croûte sur un pied de bourrache.
    Jardin à Sanary sur mer.

  6. joris dit :

    En effet ce type de coccinelle est très bénéfique pour toutes les plantes potagères fruitières exetera car elle permet de se débarrasser de tous les champignons odium blanc exetera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.