Le bombyx à livrée

On rencontre plus souvent la chenille que l’imago, et c’est une superbe chenille dont la tête est inoubliable. Les adultes se font discrets et ne viennent que rarement sur les pièges lumineux.

Malacosoma neustria Linnaeus,1758.

La livrée

Le bombyx à bagues

Malacosoma neustria

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte, Lépidoptère, Hétérocère

Famille des Lasiocampidae

ETYMOLOGIE :

Malacosoma veut dire « au corps mou » et neustria signifie « de Neustrie ». La Neustrie était un royaume franc dont le territoire correspondait à la Normandie et à l’Ile de France actuelles.

En anglais son nom est « the lackey » c’est à dire « le laquais ».

le bombyx à livrée

DESCRIPTION :

Taille : l’envergure est comprise entre 25 et 35 mm pour le mâle, entre 30 et 45 mm pour la femelle.

Forme, allure : c’est une espèce variable en coloration, le fond peut varier du jaune pâle au brun-rouge. La majorité des individus présente deux lignes transversales parallèles sombres, entre lesquelles la coloration de fond est parfois un peu plus foncée, mais ces lignes peuvent être incomplètes ou disparaître totalement. La frange externe des ailes antérieures présente deux zones claires. Les mâles ont les antennes pectinées, chez les femelles elles sont peu pectinées.

Coloration : variable du jaune sable au brun-rouge.

Comportement :

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Malacosoma neustria

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : il est présent dans toute l’Europe et jusqu’en Asie. On le trouve dans la France entière. C’est un des bombyx les plus communs.

HABITAT : milieux boisés avec des espaces, bosquets, steppes arborées, vergers, bocage.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de juin à août.

le bombyx à bagues

BIOLOGIE :

Alimentation : les imagos ne se nourrissent pas. Les chenilles sont polyphages, elles se développent sur les arbres fruitiers, mais aussi les chênes, les saules, et d’autres feuillus.

Reproduction : il n’y a qu’une seule génération par an (espèce univoltine). La femelle pond environ 200 œufs en spirale autour d’un rameau. La ponte constitue ainsi une sorte de bague d’un centimètre de large, ce qui explique l’un de ses noms vernaculaires. Ce sont les œufs qui hivernent, les chenilles éclosent au printemps. Elles sont d’abord grégaires au sein d’un réseau de soie. Ce sont des chenilles assez faciles à reconnaître, elles ont le corps gris bleu, une ligne dorsale blanche et latéralement deux lignes rouges et noires. La tête est bleue avec 2 taches noires. Elles atteignent 45 mm, et se développent d’avril à juin. La nymphose a lieu dans les cimes des arbres, dans un cocon coloré en jaune soufré.

la chenille de Malacosoma neustria

chenille du bombyx à livrée

le portrait inoubliable de Malacosoma neustria

REMARQUES : il est plus fréquent de rencontrer la chenille que l’imago, celui-ci étant peu attiré par la lumière. Les chenilles, nombreuses, sont toutefois contrôlées par une forte pression parasitaire.

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

RÉFÉRENCES SUR LES LÉPIDOPTÈRES :

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Martiré, Merlier & Turlin, 2016. Guide des plus beaux papillons et leurs fleurs favorites. Belin.

Novak & Severa, 1983. Le multiguide nature des papillons d’Europe. Bordas.

Orhant et Wambeke, 2010. Atlas des papillons de nuit du Nord-Pas de Calais. GDEAM.

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave.

Robineau, 2011. Guide des Papillons nocturnes de France. Delachaux & Niestlé.

Waring & Townsend, 2004. Field Guide to the Moths of Great Britain and Ireland (première édition en 2003). British Wildlife Publishing.

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)

Les pages entomologiques d’André Lequet (France – en français)          

Nature Spot. Recording the wild life of Leicester & Rutland (UK – en anglais)

Eakringbirds. The website dedicated to Nottinghamshire’s invertebrate fauna (UK – en anglais)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES LÉPIDOPTÈRES :

Lepiforum (Allemagne – en allemand)

Butterflies and moths of Switzerland (Suisse – en allemand)

Pyrgus. European Lepidoptera and their ecology (Suisse – en anglais et en allemand)

Moths and Butterflies of Europe and North Africa (Italie – en anglais et en français)

European Lepidopteres (France – en Français)                                              

UK moths (UK – en anglais)

Lépi Net (France – en français)

Papillons de France (France – en français)        

Catalogue of the Lepidoptera of Belgium

Papillons de Poitou-Charentes (France – en français)               

Hantsmoths (UK – en anglais)       

Norfolk moths (UK – en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.