L’aurore

C’est une piéride mais qui présente de larges tâches oranges sur les ailes antérieures, chez le mâle du moins. C’est l’un de tous premiers à prendre son envol en début d’année.

Anthocharis cardamines

éterville

Anthocaris cardamines

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Pieridae

ETYMOLOGIE : Anthocharis = qui a la grâce des fleurs et cardamines = de la cardamine

Le nom anglais de ce papillon est « orange tip » c’est à dire « extrémités orangées ».

SONY DSC

aurore cardamine

DESCRIPTION :

Taille : C’est un papillon assez petit, avec une envergure de 35 à 45 mm.

Forme, allure : La plupart des piérides sont de couleur blanche avec plus ou moins de tâches noires, l’aurore se caractérise par la grande tâche orangée qui occupe toute la moitié de l’aile antérieure chez le mâle, celle-ci ayant en outre une bordure externe noire. La femelle ne possède pas cette coloration orangée. Chez les deux sexes, le revers des ailes est blanc tacheté de verdâtre.

Coloration : dessus de l’aile orange et blanc

Comportement : L’aurore est l’un des premiers papillons que l’on voit voler au printemps

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Anthocaris cardamines

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : C’est une espèce commune partout. Présent dans la France entière.

HABITAT : On rencontre ce papillon principalement dans les prairies humides où se développe la cardamine des près (d’où le nom d’espèce). Il fréquente aussi les zones boisées, les lisières de forêt, les friches,

PÉRIODE D’OBSERVATION : les adultes se rencontrent de mars  à juillet et il n’y a qu’une génération par an.

SONY DSC

Anthocaris cardamines

BIOLOGIE :

Alimentation : on le trouvera alors la cardamine des près, sur l’alliaire, la lunaire, la cardamine amère ou la moutarde des champs. La chenille se nourrit des fleurs et des fruits de la cardamine, puis des feuilles.

Reproduction : La femelle pond des œufs de couleur blanche, qui deviennent  rouges, sur la base des fleurs de la plante hôte. La chenille est verte, avec une bande blanche nette sur le coté inférieur et dégradée de vert sur le coté supérieur, elle est particulièrement homochromique. Elle atteint 3 cm et se montre agressive vis à vis de ses congénères.  La nymphose a lieu sur une tige sèche, près du sol, la chrysalide ressemble à une épine, et elle est aussi homochromique. C’est sous la forme nymphale (chrysalide) que ce papillon hiverne.

REMARQUES :

Anthocaris cardamines

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Bellmann, 2007. Insectes d’Europe. Artémis.

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Chinery, 1973. A field guide to the Insects of Britain and Northern Europe. Collins.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Dardenne et al., 2008. Papillons de Normandie et des Iles Anglo-Normandes.

Higgins & Riley, 1975. Guide des Papillons d’Europe. Delachaux & Niestlé. (première édition française en 1971.).

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les pages entomologiques d’André Lequet

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de Poitou-Charentes

Papillons Dordogne/Aquitaine

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Butterflies and moths of Switzerland

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.