La trichie fasciée

Ce coléoptère, de la famille des cétoines, n’arbore pas une cuirasse métallique, mais un motif rappelant un hyménoptère. Comme eux, il vole avec aisance de fleur en fleur.

Trichius zonatus

La trichie des roses

Trichius fasciatus

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Coléoptère

Famille des Cetoniidae

ETYMOLOGIE : Trichius = du grec qui signifie poil et zonatus = zoné

DESCRIPTION :

Taille : Elle mesure entre 10 et plus de 20 mm

Forme, allure : La trichie fasciée a le corps très velu, en particulier le thorax. Les élytres sont tronqués et laissent voir l’extrémité velue de l’abdomen. La taille et la forme des bandes noires des élytres peuvent varier d’un individu à un autre. L’allure générale évoque celle d’un bourdon, d’où le nom de « Bee-beetle » que lui donnent les britanniques, mais cette ressemblance est surtout accentuée par le comportement.

Coloration : le thorax est roux, les élytres sont de teinte jaune clair, parfois tirant sur l’orangé, avec 3 bandes noires transversales. L’écusson, ce petit triangle qui sépare les deux élytres en arrière de la tête, est noir également.

Comportement : Contrairement aux autres scarabéidés qui sont plutôt nonchalants, la trichie fasciée butine de fleur en fleur, elle vole avec aisance et se déplace sans cesse. Elle est pour cela beaucoup plus difficile à photographier que la cétoine.

trichie fasciée

DÉTAILS À VÉRIFIER :

SONY DSC

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : toute l’Europe

HABITAT : forêt de feuillus, orées, jardins.

PÉRIODE D’OBSERVATION : Les trichies fasciées volent de mai à juillet-août.

BIOLOGIE :

Alimentation : Ses fleurs de prédilection sont les roses, les marguerites, les pivoines, on la rencontre ainsi fréquemment dans les jardins; dans des lieux plus sauvages, elle cherche les ombellifères et les chardons, et c’est dans les clairières, les zones boisées, les prairies que l’on a des chances de la trouver.

Reproduction : Elles s’accouplent sur les fleurs où les adultes se nourrissent, causant ainsi parfois des dégâts dans les jardins. Les larves, proches des larves de hanneton et de cétoine, vivent dans le bois en décomposition et mettent 2 ans avant de se nymphoser.

Trichius zonatus

REMARQUES : Il y a une espèce proche, Trichius rosaceus.

RÉFÉRENCES :

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

5 commentaires pour “La trichie fasciée

  1. Nadia dit :

    J’en ai trouvé une aujourd’hui, sur mon rosier et j’ai beaucoup cherché sur le Net avant de trouver ce site qui m’a permis de faire sa connaissance. Merci !

  2. Jenny dit :

    Moi aussi Nadia j’ai vu pour la première fois cet insecte mystérieux. Je suis en franche comté, tu es de quel région si je peux me permettre ? J’ai même cru que c’était un petit bourdon mal formé Je découvre ce joli insecte grâce à ce site. Une bien jolie petite bête

  3. Arthur Caramba dit :

    Animal vu ce jour en bretagne pres de quimper

  4. fanny dit :

    Jamais vu avant… Photographié en couple le 3 juin sur des fleurs de mûrier, revu ce jour sur les Lysimaques col de cygne. À Tournai (Belgique)

  5. Favreau dit :

    Pris en photo ce jour dans le nord de la France , cela fait plaisir de voir ce genre d’insecte butiner sur notre lavande au bord de la piscine ravi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.