L’argus bleu nacré

Cet argus se rencontre dans les endroits secs, calcaires et ensoleillés. La chenille a la particularité de s’entourer de fourmis qu’elle attire pour se protéger des prédateurs.

Polyommatus coridon (ex- Lysandra coridon)

Polyommatus coridon

Polyommatus coridon

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Lycaenidae

ETYMOLOGIE : Polyommatus = qui a beaucoup d’yeux (allusion aux nombreuses taches de la face inférieure) et Coridon = nom d’un berger.

Son nom anglais est « chalkhill blue », le « bleu de la colline calcaire ».

l'argus bleu nacré

l’argus bleu nacré (femelle)

DESCRIPTION :

Taille : envergure entre 30 et 35 mm

Forme, allure : le mâle est bleu clair brillant avec une large bande marginale noire sur le dessus des ailes et brun clair dessous. Le bord des ailes est frangé de blanc entrecoupé de noir. La femelle est brun terne sur le dessus, avec des lunules de couleur orange sur la marge des ailes postérieures et châtain sur le dessous. Les ailes antérieures ont des taches noires sur le dessous, et les ailes postérieures des ocelles noirs cerclés de blancs (cf. Polyommatus = plusieurs yeux).

Coloration : mâle bleu argenté, femelle brune.

Comportement :

DÉTAILS À VÉRIFIER : individu mâle.

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : Europe moyenne et méridionale, sud de la Grande Bretagne. Partout en France. Ce n’est pas une espèce très commune, même si elle peut être localement abondante.

HABITAT : friches sèches, prairies calcaires ensoleillées, coteaux calcaires.

Polyommatus coridon

Polyommatus coridon

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mi-juin à septembre

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes butinent essentiellement les fleurs de marjolaine, de centaurées et de chardons. La plante-hôte où se développent les chenille est l’hippocrepide à toupet ou fer à cheval (Hippocrepis comosa), plus rarement la coronille bigarrée (Securigera varia), également sur les vesces et les trèfles.

Reproduction : Il n’y a qu’une génération par an. Les œufs sont pondus en août isolément sur les feuilles et les tiges de la plante-hôte. Ils éclosent l’année suivante. La chenille est vert-pâle, courte et aplatie, avec deux lignes longitudinales jaunes bien nettes sur le dessus et deux autres plus fines en dessous. Elle atteint 16 mm. Après environ 10 semaines de vie larvaire, la nymphose a lieu à terre au pied de la plante.

REMARQUES : la chenille de l’argus bleu nacré est dite « myrmécophile », elle attire les fourmis par un parfum attractif et des sécrétions sucrés et riches en acides aminés. Elles secrètent également une substance qui inhibe l’agressivité des fourmis. Celles-ci jouent un rôle protecteur de la chenille contre des prédateurs ou des parasitoïdes.

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999). (sous le nom Lysandra coridon).

Bellmann, 2007. Insectes d’Europe. Artémis. (sous le nom Lysandra coridon).

Chinery, 1973. A field guide to the Insects of Britain and Northern Europe. Collins. (sous le nom Lysandra coridon).

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins. (sous le nom Lysandra coridon).

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion. (sous le nom Lysandra coridon).

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan. (sous le nom Lysandra coridon)

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Dardenne et al., 2008. Papillons de Normandie et des Iles Anglo-Normandes.

Higgins & Riley, 1975. Guide des Papillons d’Europe. Delachaux & Niestlé. (première édition française en 1971.). (sous le nom Lysandra coridon).

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave. (sous le nom Lycaena corydon).

Sterry & Mackay, 2004. Papillons.  Larousse.

Tolman & Lewington, 2009. Collins butterfly guide. Collins. (sous le nom Lysandra coridon).

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Nature Spot Leicestershire and Rutland

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de Poitou-Charentes

Papillons Dordogne/Aquitaine

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Lépidoptères de France méridionale et de Corse

Butterflies and moths of Switzerland

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.